Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CARRIERE MUSICALE > Formations en cours de carrière

L'un des défis à relever dans le domaine artistique est l'absence d'une école de musique. L’enjeu est que ce domaine est envahi par des chômeurs qualifiés dans d'autres domaines ou pas. Toutefois, une fois la carrière musicale embrassée, quelques artistes ont pris conscience de l'intérêt de poursuivre les études et leur parcours ne peut qu'en bénéficier. 

Il n'est pas facile de poursuivre ses études en parallèle avec la carrière musicale. Il y a le risque de privilégier d'écrire les chansons, de la préparation des concerts ou les karaokés au détriment de préparer ses leçons. Quelques artistes témoignent pourtant que pouvoir marier les deux est un mal nécessaire. Selon Emery San, artiste burundais lors de l'émission «Uburundi buraririmba» de la radio Isanganiro, un artiste qui a un bagage intellectuel analyse les textes de ses chansons à la loupe pour bien agencer les idées et leur donner le succès dans le temps. Il a confié à la même occasion que produire des chansons qui gardent le succès malgré les années qui passent est une force des artistes burundais des années passées. Le secret de la réussite de ces chansons, est notamment un contenu profond, plein de conseils agencés sur un bon rythme. Mêmes les musiciens trouvent facilement les accords sur de telles chansons.Les carrières de différents artistes burundais montrent que les formations en cours de carrière donnent une valeur ajoutée à ce métier. Plus il y a des artistes qui chantent sur base de bonnes compositions, plus différentes thématiques sont abordées et le domaine musical est diversifié voire développé. Ces carrières montrent aussi que les artistes formés sont à la quête de nouveaux horizons. Grâce à l’intégration régionale et aux expériences des autres artistes, ils peuvent faire face aux défis locaux. Ils participent efficacement à la promotion de leur carrière.Toutefois, l’impact positif des formations en cours de carrière des artistes burundais ne devrait pas décourager les initiatives de création d’une école de musique, notamment pour accueillir et entrainer des talents dès le plus jeune âge.       

Grâce-Divine Gahimbare

 

 

Ouvrir