Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Municipalite DE BUJUMBURA> Débouchage des caniveaux

Le mardi 14 juillet 2020, nous avons fait le tour du centre ville de Bujumbura pour constater l’état des lieux du débouchage des caniveaux. La population rencontrée à proximité de la Banque de la république du Burundi (BRB) pousse un ouf de soulagement.canivaux

Pendant la saison pluvieuse, certains quartiers de la capitale économique Bujumbura sont inondés à la suite du bouchage des caniveaux. La population crie toujours au secours. Sa voie a été entendue comme nous avons pu le constater. Lors de notre passage, des travaux de débouchage se faisaient à la jonction de l’avenue Pierre Ngendandumwe et du boulevard Patrice Lumumba, en bas de l’école Stella Matutina.

Les citadins saluent le travail

Sous un soleil très accablant, nous avons trouvé des gens en train de déboucher le tronçon situé entre l’agence de Star times et la banque KCB. Un des ces journaliers a indiqué que ce travail  a débuté en bas du Palais des arts. Une bonne partie de ce boulevard a été déjà débouchée. Les utilisateurs du traçons, tant des piétons que des conducteurs de véhicules, saluent ce travail. Un conducteur de taxi-voiture craint cependant que le scénario se répète pendant la période pluviale. « Ces caniveaux pourront être bouchés de nouveau », craint-il.  Il ajoute que les eaux de pluie emportent beaucoup de déchets depuis les montagnes qui surplombent la mairie de Bujumbura. Pour notre interlocuteur,  ce sont ces déchets qui bouchent ces caniveaux.

Il faut des mesures d’accompagnement

Benjamin Nahimana, un piéton rencontré sur place suggère la mise en place des mesures d’accompagnement. Il s’agit notamment, pour lui, de la construction de grands caniveaux sur la périphérie de la municipalité de Bujumbura qui permettront d’évacuer les eaux de ruissellement vers les rivières. Il affirme que le traçage de ce genre de caniveaux permettra de diminuer le débordement des caniveaux construits aujourd’hui au centre ville. «Nous serons épargnés d’autres conséquences qui s’en suivent», espère-t-il.Les caniveaux bouchés se remarquent aussi dans d’autres localités de la municipalité de Bujumbura, surtout dans les quartiers du nord comme Kamenge, Carama, Gatunguru et ailleurs. 

  Moïse Nkurunziza

Ouvrir