Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MARCHE COTEBU> Panier de la ménagère

Les prix des fruits et des légumes sont en hausse  sur le marché pour ce mois de juillet comparativement au mois précédents. Les vendeurs, au marché dit Cotebu visité, affirment  que les prix de certains fruits et légumes sont été revus à la hausse à cause du soleil accablant qui fait que  la récolte ne soit pas de bonne qualité. La fermeture des frontières a empiré a situation entre le Burundi et les pays voisins .fruits6

Nous avons trouvé les prix des fruits et des légumes comme suit, le vendredi 10 juillet 2020 au marché de Cotebu. Ils

Fruits et légumes prix au 10 juillet 2020 prix fin mai et debut juin 2020
Ananas Une pièce à 1200fbu Une pièce à 1000fbu
Papayes Une pièce à 3000fbu Une pièce  à 3000fbu
Mandarines 4pièces à 500fbu 20piéces à 500fbu
Fruits de pastèque Une pièce à 1200fbu Une pièce à 1000fbu
Oranges 9 pièces à 1000fbu 25pièces à 1000fbu
Prumes de japon 8 pièces à1000fbu 8pièces à 1000fbu
Petites bananes mùres"utumaramasenge" 15pièces à 2500fbu 15pièces à 2500fbu
Bananes mûre"rubones" 3pièces à 600fbu 3pièces à 600fbu
Avocats une pièce à 500fbu une pièce à 400fbu
Aubergines appelés"intoreza projet" 6pièces à 500fbu 5pièces à 500fbu
Amarantes un tas à 1000fbu un tas à 800fbu
Aubergines appelés"intore z'ikirundi" 3pièces à 500fbu 3pièces à 500fbu

portent sur les mois de juin et juillet 2020.A travers ce tableau, sur 9 fruits identifiés, 5 ont vu leur prix monter, à savoir les ananas, les mandarines, les pastèques, les oranges et les avocats. Sur 3 légumes, 1 à vu le prix baisser ( intoreza projet) et 1 a connu la hausse de prix (amarantes). Selon les vendeurs, le prix de certains fruits et légumes sont revus à la hausse à cause de la saison sèche. Ils précisent que même la récolte des deux mois précédants n’a pas été bonne à cause cette fois-ci de la pluie abondante et des effets liés aux inondations. Selon nos interlocuteurs, la fermeture des frontières à cause de la pandémie de coronavirus peut aussi expliquer la hausse des prix des fruits sur le marché car il y a même des fruits et des légumes  qui  sont presque absents sur le marché. Ils espèrent que l’ouverture des frontières impatiemment attendue influencerait les prix de ces produits en les revoyant vers la baisse.


 Donathe Ndayisenga(stagiaire)

Ouvrir