Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CNEB> Face à la campagne de dépistage systématique de la Covid-19

Après la mise en route de la campagne de dépistage systématique contre la Covid-19 par le gouvernement, le Cneb (Conseil national des églises du Burundi) se réjouit. Nous l’avons constaté le mercredi 8 juillet 2020 dans un entretien avec le secrétaire général de cette institution. Ce dernier indique qu’ils accompagneront le gouvernement à mettre en œuvre cette mesure.cneb


Sylvestre Bizimana, secrétaire général du Cneb, accueille favorablement la mesure de dépistage de masse de la Covid-19 favorablement. «Au sein du Cneb, nous accueillons cette mesure avec joie car elle est capitale pour la population burundaise. Dans une réunion de plaidoyer et de sensibilisation, nous avions demandé s’il pouvait y avoir des tests au niveau national. Nous remercions le gouvernement en général et le président de la République en particulier d’avoir fait la lutte contre la Covid-19 une priorité», informe-t-ilM. Bizimana, annonce qu’ils vont toujours accompagner le gouvernement dans ces termes. «Nous n’allons pas cesser d’accompagner le gouvernement dans la mise en application des mesures prises contre la Covid-19. Nous allons sensibiliser nos fideles pour qu’ils répondent massivement à l’appel lancé par le gouvernement. Nous leur ferons comprendre que se faire dépister leur permettra de savoir comment ils se portent. Comme les individus peuvent être parfois difficiles à gérer dans de telles situations, nous envisageons une sensibilisation accrue». 

 Suivre les réseaux sociaux avec prudence

Selon toujours M. Bizimana, d’autres projets seront mis en place. «D’abord la conscientisation et la sensibilisation de la population burundaise sont primordiales. Nous avons le devoir de faire comprendre à nos fideles que les réseaux sociaux sont aussi à suivre avec prudence. Des messages commencent à circuler comme quoi le dépistage est douloureux. Nous aimerions leur dire que cela n’est pas vrai ; qu’il s’agit des messages véhiculés par ceux qui ne veulent pas du bien-être de la population et du pays. Faire le dépistage leur permettra de savoir leur état de santé. Nous envisageons avec le ministère en charge de la santé publique de mener une activité à l’ endroit des associations de transport en commun. Une occasion de les sensibiliser à désinfecter leurs bus à tout moment. Lors de ces sensibilisations nous apprendrons aux passagers à porter les masques. En collaboration avec la Direction de l’enseignement en mairie de Bujumbura, nous distribuerons un kit de lavage aux écoles privées comme cela se fait dans les écoles publiques», promet-il


Laurent Mpundunziza (Stagiaire)

Ouvrir