Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Constitution du Burundi > Limites des pouvoirs des nouvelles institutions

D’après l’article 122 de la Constitution du Burundi de 2018, dans l’exercice de ses fonctions, le président de la République est assisté par le Vice-président de la République. Quant au Premier ministre, l’article 129 précise qu’il est le Chef du gouvernement. Le gouvernement comprend le Premier ministre et les autres ministres.

Selon l’article 123, le Vice-président est nommé par le président de la République après approbation préalable de sa candidature par l’Assemblée et le Sénat votant séparement et à la majorité absolue de leurs membres. Il est choisi  parmi les élus et doit jouir uniquement de la nationalité burundaise d’origine. Il peut être démis de ses fonctions par le président de la République.                 Le Vice-président de la République peut, par décret, être délégué à la présidence du Conseil des ministresL’article 124, quant à lui, précise que le président de la République et le Vice-président appartiennent aux groupes ethniques, aux partis politiques et coalitions de partis politiques différents ou des indépendants d’ethnies différentes. Pour l’article 125, le président de la République peut, par décret, déléguer au Vice-président de la République la présidence du Conseil des ministres sur un ordre du jour déterminé. En cas d’empêchement du Vice-président de la République, le président peut, par décret conférer cette délégation au Premier ministre.En cas de démission, de décès ou de toute autre cause de cessation définitive des fonctions du Vice-président de la République, un nouveau Vice-président de la République est nommé suivant la même procédure par laquelle son prédécesseur a été nommé, dans un délai n’excédant pas trente jours à compter à partir de la cessation définitive des fonctions du Vice-président à remplacer.                 

  Le Premier ministre prend des décisions par arrêté

S’agissant du Premier ministre, l’article 130 précise que les activités du gouvernement sont coordonnées par un Premier ministre nommé par le président de la République, après approbation préalable de sa candidature par l’Assemblée nationale et le Sénat votant séparement et à la majorité absolue de leurs membres. Le Premier ministre doit jouir uniquement de la nationalité burundaise d’origine.D’après l’article 131, le Premier ministre prend des décisions par arrêté. Il prend toutes les mesures d’exécution des décrets présidentiels. Les ministres chargés de leur exécution contresignent les arrêtés du Premier ministre. Quant à l’article 132, il indique que le Premier ministre et les ministres sont solidairement responsables devant le président de la République. La démission du Premier ministre, entraîne l’ensemble du gouvernement. Pour l’article 133, le Premier ministre anime et coordonne l’action  du gouvernement. Le Premier ministre préside les réunions préparatoires du Conseil des ministres.

    YVETTE IRAMBONA 

 

Ouvrir