Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ELECTIONS SENATORIALES ET COLLINAIRES> La population s’exprime

Alors que les préparatifs des élections des sénateurs et les conseillers collinaires suivent la voie normale, Le Renouveau a offert l’occasion le jeudi 9 juillet 2020 aux habitants de certains quartiers de la commune Ntahangwa en vue de recueillir leurs avis. Certains d’entre eux semblent ne pas être au courant de la campagne sénatoriale en cours.colline

Dans certains quartiers de la zone Kamenge, Gihosha, Cibitoke et Buterere où nous nous sommes rendus, la population partage l’avis selon lequel la campagne pour les élections des sénateurs ne concerne que les conseillers collinaires qui participeront à l’opération de vote. Ils ont affirmé que la campagne en cours n’a pas de rigueur par rapport à la campagne précédente. Pour Imelde Nkunzimana, vendeuse d’habits au marché de Kamenge, ce serait mieux que la campagne se fasse dans un espace politique ouvert pour faire vivre les projets à l’ensemble de la population burundaise. Elle a dit que la campagne des sénateurs n’est pas suffisamment midiatisée. C’est pour cette raison que la population semble sous informée. 

Chacun s’organise selon ses stratégies

Quant aux élections collinaires ou de quartiers dont le début de la campagne sera annoncé par un décret présidentiel, certains candidats que nous avons pu approcher ont dit qu’ils attendent la validation des candidatures par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Selon Donatien Niyongabo candidat dans le quartier III de la zone Cibitoke, la campagne n’a pas encore commencé. M. Niyongabo a dit que la campagne électorale pour cette élection ne peut pas avoir une grande visibilité car l’ensemble des candidats  sont obligatoirement indépendants. Pour le chef de quartier VII de la zone urbaine de Cibitoke, aussi candidat aux élections collinaires, Adelin Ndikumasabo, aucun signe des préparatifs ne se manifeste dans le quartier car chacun s’organise selon ses stratégies. Pour la question de savoir le respect de la période de la campagne, M. Ndikumasabo a souligné qu’aucune affiche ou une tenue de réunion n’est autorisée avant l’officialisation de la campagne. Signalons que certaines conditions éxigées pour les candidats aux élections collinaires incluent la nationité burundaise, la résidence sur la colline ou quartier. Le candidat doit avoir un âge au moins de 25 ans au moment de l’élection et doit être intègre et reconnu comme tel par l’entourage.

FIACRE NIMBONA

Ouvrir