Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

SECURITE> La prévention des catastrophes naturelles

Elaborer une cartographie, veiller à la planification des interventions d’urgence et renforcer les capacités sur base d’une approche globale, multipartite et communautaire, telles sont entre autres des actions menées par certaines Organisations non gouvernementales (ONG) œuvrant dans la prévention et la gestion des catastrophes naturelles. Ces dernières viennent pour soutenir les actions menées par le gouvernement dans ce domaine et aider les communautés locales à renforcer leurs capacités à comprendre ces risques. Cela ressort d’une activité tenue par le ministère de l’Intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique lors d’une réunion avec ces ONG. politique5

La prévention des catastrophes naturelles est un engagement pris par le ministère en charge de cette question depuis quelques années. Il est important de souligner que, du côté du gouvernement burundais, des conventions ont été ratifiées et qu’une plateforme nationale pour la prévention des risques et la gestion des catastrophes est en place et à l’œuvre. La part des ONG est primordiale d’autant plus que ces dernières sont normalement présentes dans d’autres domaines de la vie du pays. En effet, leur présence sur le territoire nationale fait qu’ils témoignent de leurs yeux des désastres causés par des dangers  naturels. Ces derniers se caractérisent par les inondations, les vents violents, la sécheresse, la grêle et les glissements de terrain. C’est un problème pour les populations déjà vulnérables car ces catastrophes dévastent leurs moyens de subsistance, entrainent ainsi leurs déplacements pendant la saison des pluies et ayant un impact sur les objectifs de développement durable.A tous ces problèmes, les ONG comme Oxfam et OIM (organisation international pour les migrations) aident les gouvernements à intégrer la mobilité des stratégies nationales.  Leurs efforts incluent donc la mobilité dans la prévention et la préparation, elles répondent aux déplacements en cas de catastrophes, et favorisent des solutions durables en matière de rétablissement et de reconstruction.  Cela se fait en soutenant la consolidation du système de gestion des risques de catastrophes du pays.

Blandine Niyongere

Ouvrir