Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MINISTERE DE LA JUSTICE> Remise et reprise

Au ministère de la Justice, s’est déroulée la remise et reprise la ministre sortante Aimée Laurentine Kanyana et la ministre entrante Jeanine Nibizi, le jeudi 2 juillet 2020 à Bujumbura. La nouvelle ministre a promis d’augmenter le nombre de jugements rendus pour désengorger les prisons.remise

Au cours de la remise et reprise, la ministre sortante Aimée-Laurentine Kanyana a fait le briefing de quelques réalisations. Elle a d’abord indiqué que  c’est agréable d’avoir une promotion interne dans le domaine de la justice. La nouvelle ministre en charge de la justice était procureur général de la Cour d’appel de Gitega. Mme Kanyana a fait savoir qu’elle va toujours plaider  en faveur de la justice d’autant plus qu’elle est tout près du chef de l’Etat.Parmi les réalisations, Mme Kanyana a fait savoir que plusieurs tribunaux ont été mis en place pour rapprocher la justice à la population afin de pouvoir terminer les dossiers le plus tôt possible, sans oublier la mise en place des parquets généraux de ces tribunaux. Des descentes sur terrain ont été faites pour exécuter les jugements rendus ou faire des constats. Les magistrats et les greffiers ont reçu des séances de  renforcement de capacités par le Centre de formation des juristes.

Construire d’autres infrastructures

A la suite de la vétusté des tribunaux et des centres de détention, il est nécessaire de construire de nouvelles infrastructures et de réhabiliter celles déjà existantes. Les prisonniers ont reçu des formations à différents métiers afin de leur apprendre à produire. Ce qui peut les aider au cours de leur vie.

Rapprocher la justice à la population

Quant  à la nouvelle ministre Jeanine Nibizi, elle a indiqué qu’elle va poursuivre le chantier lui laissé la ministre sortante. Elle va d’abord concentrer ses efforts sur le rapprochement de la justice à la population. A la suite de différentes difficultés liées au manque de moyens financiers que la population éprouve lors des déplacements, il lui arrive souvent d’abandonner leurs procès.Comme le ministère en charge de la justice est parmi ceux qui ont été désignés pour aller travailler dans la capitale politique Gitega, Mme Nibizi a fait savoir que certaines branches du domaine de la justice vont migrer à Gitega. Pour pouvoir désengorger les prisons, Mme Nibizi a promis d’augmenter le nombre de jugements rendus. Par après, Mme Kanyana a remis à la nouvelle ministre  le matériel de ce ministère y compris le sceau du gouvernement. 

Martin  Karabagega

Ouvrir