Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CLUB CULTUREL INDANGAKOHAMBERE> Préparatifs des grandes vacances

A l’instar des familles qui préparent les vacances pour leurs enfants, le club culturel Indangakohambere le fait aussi pour ses membres constitués majoritairement des élèves. Diane Nshimirimana, la présidente de ce club indique qu’ ils se préparent aux grandes vacances qui  commencent le mois prochain.  Des programmes d’encadrement de  ses jeunes membres sont déjà élaborés.club

Selon Diane Nshimirimana, le premier objectif du club culturel Indangakohambere est la sauvegarde de la culture burundaise à travers les chansons et les danses traditionnelles. « Nous essayons d’imiter  les us et coutumes de nos arrières grands parents. Le bon comportement qui les caractérisait, nous voulons qu’il caractérise aussi nos membres », signale la  présidente Nshimirimana.  En plus d’initier les membres à  chanter et à danser  les chansons traditionnelles, le club Indangakohambere  leur inculque aussi une bonne éducation, en développant l’esprit d’entraide et d’amour du travail. « Notre club étant  majoritairement constitué d’élèves, nous nous préparons à les accueillir pendant les vacances tout en les occupant utilement », fait-elle savoir.

Se convenir sur le programme

Pendant les vacances, le club s’emploie à bien occuper ses membres.          « Nous nous asseyons d’abord ensemble avec les parents des enfants afin de nous convenir sur le programme de nos activités », signale Mlle Nshimirimana. Une fois que le programme est validé par les parents nous l’appliquons. Des  activités  génératrices de revenus et d’assistance des personnes vulnérables figurent  sur l’agenda. Elle informe que par le passé,« Nous avions chaque jour trente minutes pour la répétition des chansons et quinze minutes pour échanger. Aujourd’hui le temps sera d’une heure et demie», fait-elle savoir.  Pour les échanges, le club invite chaque fois un sage afin qu’il transmettre aux membres du club les us et coutumes burundaises. 


Eric  Sabumukama

Ouvrir