Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ENFANTS EN SITUATION DE RUE> Problèmes de réintégration dans les familles respectives

Les enfants en situation de rue passent par plusieurs épreuves. Pour mieux vivre dans la rue et oublier la situation dans laquelle ils vivent, ils s’adonnent à la débauche. Ils deviennent des voleurs, des violeurs mais aussi des consommateurs de drogue et d’alcool. L’addiction à la drogue, devient un facteur d’échec dans leur réintégration au sein de leurs familles respectives.sociale2


Dans un entretien du 30 juin 2020, Teddy Claude Harushimana, chef des programmes à l’organisation New generation nous parle de l’impact de la drogue sur la réintégration des enfants. La prise de drogue est un facteur d’échec de réintégrer les enfants en situation de rue. «Les facteurs sont multiples pour empêcher la réintégration de ces enfants dans leurs familles. Mais avant de les réintégrer dans leurs familles nous essayons de les encadrer moralement. Nous constatons qu’au départ la raison majeure vient d’eux. Les familles peuvent être aussi à l’origine de l’échec de la réintégration », informe-t-ilSelon M. Harushimana, la consommation de drogue par ses enfants affecte leur réintégration. La grande majorité de ses enfants en prennent. « Réintégrer un enfant en situation de rue qui consomme des stupéfiants n’est pas une tâche facile. Nous remarquons que la grande majorité revient dans la rue après le retour en famille. 

Resister au froid

L’enfant dans la rue essaie de survivre et de surmonter ce qu’il y rencontre. Il prend de la drogue pour oublier les problèmes et vaincre la peur lorsqu’il veut commettre des forfaits mais aussi pour résister au froid. Une fois retourné en famille, il ne peut alors pas se sentir à l’aise. Il considère en effet, la maison comme une prison ouverte en plus d’être coupé de ses habitudes de la rue. D’où, il décide de retourner dans la rue afin de reprendre les stupéfiants », fait-il constaté 

Montrer les méfaits de la drogue

M. Harushimana  donne quelques conseils pour remédier à ce problème. «Il faut qu’il y ait un programme développé pour montrer aux enfants les méfaits de la drogue. Il faut sensibiliser les enfants et leur montrer des cas concrets de personnes qui ont échoué à cause de la drogue. Dans l’éducation que les parents donnent à leurs enfants, ils doivent y inclure des causeries sur les méfaits de la drogue », conseille-t-il en effet.


Laurent Mpundunziza(stagiaire)

Ouvrir