logo
PPB: Publications De Presse Burundaise,Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

POLITIQUE>Bio-portrait du ministre Issa Ngendakumana

Mardi, 06 Mars 2012 06:51

Audience chez l’Ombudsman

politique3Chaque fois qu’il y a nomination de nouveaux membres du gouvernement, la rédaction du quotidien « Le Renouveau » propose à son lectorat le portrait des nouveaux ministres. Dans ce numéro, la rédaction vous propose le bio-portrait d’Issa Ngendakumana, ministre de la Bonne gouvernance et de la privatisation.  
Issa Ngendakumana qui vient d’être nommé au sein du gouvernement de Pierre Nkurunziza est né a Mubuga en province de Ngozi le 28 juin 1959. Il occupe le poste de ministre de la Bonne gouvernance et de la privatisation. Il a fait ses études universitaires à l’Université du Burundi où il a obtenu un diplôme de licencié en sciences de l’Education en 1984. Pendant la période d’avril-mai 1991, il a obtenu un certificat  à l’issue du séminaire francophone de formation et de consultation en management organisé à Bujumbura par le ministère de la Santé publique et Clark Atlanta University. En 1994, Issa Ngendakumana a obtenu un diplôme de licencié en politique économique et sociale, option développement et gestion des projets. Ce diplôme a été délivré par l’Université catholique de Louvain à la suite d’un travail de fin d’études intitulé « Les manutentionnaires au marché de Jabe : un aspect de l’exode rural au Burundi ». Toujours au niveau de sa formation, M. Ngendakumana a obtenu un diplôme d’études approfondies en développement-population-environnement à

l’Université catholique de Louvain à la suite d’un travail de mémoire intitulé « Le phénomène de réfugiés en Afrique. Approche par les camps : Impacts sur les populations locales et l’environnement. En janvier-février 2001, Issa Ngendakumana a suivi une formation intensive au commerce international organisée à Bruxelles et à Liège en Belgique par l’Agence wallonne des entreprises et deux écoles de commerce. Il a une expérience avérée en matière de pédagogie et de socio-économie du développement. Il s’agit notamment de l’identification, de l’étude de rentabilité et suivi-évaluation des projets, de la conception et  de  laréalisation des enquêtes sociales et économiques, la planification et de la gestion des programmes de formation dans les organisations, de la gestion des terroirs et des ressources naturelles, etc. 
Qu’en est-il de son expérience professionnelle ?De septembre 1983 à février 1986, Issa Ngendakumana était professeur à l’Ecole normale de Buhiga où il enseignait les cours de pédagogie, de psychologie et de civisme. Il assurait également l’encadrement culturel des élèves. De septembre 1990 à janvier 1992, il était coordinateur Unité PNLS/MST. Il avait, entre autres comme responsabilités, la gestion d’une équipe multidisciplinaire et des structures de santé dans la municipalité de Bujumbura, la gestion d’un partenariat technique et financier avec quelques organisations internationales, la contribution à la mise en place d’un réseau national d’agents de santé et partenariat avec un réseau privé de marketing social des préservatifs, la mise en place et l’appui des réseaux communautaires de prise en charge des maladies à domicile, etc.De février 1994 à juillet 1996, il était membre du gouvernement où il a été successivement ministre des Droits de l’Homme et des réfugiés; de la Communication et porte parole du gouvernement; puis secrétaire d’Etat à la Sécurité publique et secrétaire général adjoint chargé de la coordination des services de défense et de sécurité. De décembre 1998 à janvier 2000, il a mené des recherches au département des sciences de la population et du développement à l’Université catholique de Louvain. Et de décembre 1998 à juin 2000, Issa Ngendakumana était secrétaire exécutif du consortium Initiative développement éducation et services d’Organisations non gouvernementales (ONG) belges actives dans la coopération au développement, secteur de l’éducation au développement et de l’offre de services à d’autres ONG de développement engagées dans les pays en développement. Il était chargé notamment d’études techniques, du montage de dossiers pour les subsides, de la coordination des groupes de travail spécialisés, etc.      Avant d’être nommé au poste de ministre de la Bonne gouvernance et de la privatisation, Issa Ngendakumana était, depuis 2008, membre de l’East african legislative assembly où il était membre des commissions permanentes « Agriculture, tourisme et ressources naturelles» et « Finances publiques ». Le nouveau ministre de la Bonne gouvernance et de la privatisation parle quatre langues : le kirundi, le français, l’anglais et le kiswahili. Il aime la lecture, les jeux de société, les excursions dans la nature, la participation aux activités des associations de défense de l’environnement et des recherches sur internet.  Issa Ngendakumana est marié et  père de trois enfants.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir