Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PROVINCE DE KARUSI> Campagne référendaire par le parti CNDD-FDD

Voter le « OUI » pour montrer l’indépendance, la démocratie et le respect du peuple burundais »

DSC06797Après le lancement officiel de la campagne référendaire  2018   pour le  parti CNDD-FDD  par le chef de l’Etat burundais, dans la province de Gitega, le président de l’Assemble nationale, Pascal Nyabenda en compagnie du Deuxième vice-président de la république du Burundi, Joseph Butore, a poursuivi, le jeudi 3 mai 2018, la même activité en commune Buhiga dans la province de Karuzi. Et après plusieurs explications sur les différents articles révisés dans l’actuelle Constitution ainsi que les motifs de  révision, M. Nyabenda a interpellé les Bagumyabanga de Karusi  à voter le « OUI » pour montrer leur indépendance et renforcer la démocratie et le respect du peuple burundais. 

 

Dans son mot d’accueil, le secrétaire provincial du parti CNDD- FDD, Stanny Manirakiza, a informé que les Bagumyabanga de Karusi sont tous prêts à voter le « OUI » lors  du  référendum  de la nouvelle Constitution prévues le 17 mai 2018. Il a ajouté que tout cela s’est remarqué lors  de l’enrôlement des électeurs, où tous les Bagamyabanga ont répondu massivement à cet appel. « Et, quant à savoir si les explications fournies à propos de certains articles révisés dans l’actuelle Constitution sont insuffisantes, toute la population de Karusi en général et les Bagumyabanga en particulier sont informés sur les articles révisés ainsi que sur les motifs de leur révision », a affirmé M. Manirakiza.

« La révision de l’actuelle Constitutionvient au moment opportun »

Quant à Joseph Butore, Deuxième vice-président de la république du Burundi qui est aussi un Mugumyabanda, il a d’abord signalé que l’organisation ainsi que la gestion de la richesse de notre pays incombent seulement aux Burundais. Il a ensuite informé que depuis l’assassinat du Héros de l’indépendance, le Burundi  était dirigé par des ennemis du  pays en soutenance avec les colons. « Alors, comme cela a été demandé par la population burundaise  en général et les Bagumyabanga en particulier, il est temps que tous les Bagumyabanga du CNDD-FDD ainsi que les autres Burundais qui aiment le pays votent le «OUI» lors du prochain référendum afin de combattre ces mauvais leaders qui ne visent que leurs propres intérêts plutôt que ceux  du  pays.  Nous  allons voter OUI pour montrer que les Burundais sont également capables de gérer et d’organiser  leur pays, et suivant les intérêts de tout le  peuple »,  a mentionné M. Butore. 

«Mettre fin  à certaines déstabilisations liées à l’organisation et fonctionnement du pays »

M. Nyabenda a d’abord rappelé que  ces différents articles de l’actuelle Constitution  ont été révisés   sur demande de toute la population burundaise à travers les  souhaits émis lors du dialogue interburundais qui a été organisé au niveau de tout le pays. Il s’agit, entre autres, des articles qui ne donnaient pas au chef de l’Etat le droit de nommer les membres de son gouvernement où les ministres  étaient présentés par les partis politiques sans tenir compte de leur compétence ; l’article  qui donne un mandat de sept ans au lieu de cinq pour donner au président élu le temps de former  son gouvernement, mais également de  réaliser les promesses faites à la population, etc.   « Donc, la révision de certains articles est venue au moment opportun  pour mettre fin à toutes sortes de déstabilisations liées à l’organisation et fonctionnement des activités liées à la vie du pays », a-t-il précisé.

Des motifs de voter « OUI » au prochain référendum constitutionnel pour les Bagumyabanga du   CNDD-FDD

Après l’explication  de la révision de certains articles de l’actuelle Constitution  ainsi que les motifs de leur révision, M. Nyabenda  a informé les Bagumyabanga de Karusi des principales raisons de voter le « OUI » au prochain référendum constitutionnel du 17 mai 2018 pour le parti CNDD-FDD. Il s’agit de voter le « OUI »  pour montrer l’indépendance de notre pays, renforcer le respect, la tranquillité et la démocratie du peuple burundais, accéder à la décentralisation du pouvoir, promouvoir un développement inclusif, bien préparer un avenir meilleur à nos générations futures et pour que notre pays accède à la paix et la sécurité etc. M. Nyabenda a clôturé en demandant aux représentants des Bagumyabanga de continuer la même campagne jusqu’au niveau des collines de toute la province.
AVIT NDAYIRAGIJE

Ouvrir