Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MUNICIPALITE DE BUJUMBURA> Retraite des natifs

Sous le thème : « Natifs, pensons à notre ville, pensons à notre avenir »

 

DSC 0048La municipalité de Bujumbura a organisé une journée de retraite des natifs, le vendredi 13 avril 2018, pour échanger sur le développement de la ville de Bujumbura. Le thème retenu pour cette retraite était « Natifs, pensons à notre ville,  pensons  à notre  avenir ». Les cérémonies d’ouverture de cette retraite ont été rehaussées par la présence du Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, en même temps natif de  Bujumbura mairie. 

 

Dans son mot d’accueil, le maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimpa, a indiqué que c’est la première fois  que les natifs de la mairie de Bujumbura se réunissent pour échanger sur le développement de leur ville. Depuis que le chef de l’Etat a initié le programme de moralisation à travers lequel il encourage les natifs de toutes les provinces à initier des projets de développement, ceux de Bujumbura mairie ont répondu à cet appel, a dit M. Mbonimpa.En plus de son organisation et de ses capacités individuelles, l’homme a besoin de se joindre aux autres forces pour assurer son développement ainsi que celui de sa communauté. C’est dans ce cadre que des associations des natifs des zones de la mairie de Bujumbura ont été créées.  Elles viennent pour le moment de se regrouper dans ce qu’ils ont appelé Collectif des associations des natifs de Bujumbura mairie.M.Mbonimpa a saisi de l’occasion pour interpeller l’équipe dirigeante de ce collectif  à encadrer la jeunesse en lui inculquant les valeurs de paix, du vivre ensemble, de l’amour de leur pays et du travail. La mairie de Bujumbura ne ménagera aucun effort pour soutenir toute initiative de développement, a-t-il dit.Dans son discours d’ouverture de la retraite, le Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, a d’abord remercié tous ceux qui se sont donnés corps et âme pour arriver à cette étape. Même si le chef demande aux natifs de la municipalité de Bujumbura de développer leur capitale, M. Sindimwo a indiqué que certaines zones, en l’occurrence Bwiza, Buyenzi et Musaga, n’ont pas changé de visage depuis longtemps. Un appel a alors été lancé à tout un chacun d’user de tout moyen possible pour pouvoir développer la capitale. Il leur a lancé un appel à créer des emplois afin de pouvoir embaucher les jeunes en chômage. 

Mettre d’abord de côté les appartenances politiques pour se concentrer sur le développement.

Le Premier vice-président de la République a fait un clin d’œil aux natifs de Bujumbura mairie à propos des compétions de la Cecafa qui vont se dérouler à l’intérieur du pays dans les provinces de Ngozi, Gitega et Muyinga. Les habitants de ces provinces ont travaillé d’arrache-pied pour développer leurs provinces en construisant des stades appropriés, a-t-il dit.Les participants dans cette retraite ont été priés par le Premier vice-président de la République de penser au développement de leurs quartiers et zones qui sont encore en arrière. Il n’a pas manqué d’interpeller les natifs de la capitale, Bujumbura, à mettre de côté leurs  appartenances politiques afin de concentrer toutes leurs  forces sur le développement de leur capitale. En plus de cela, il leur a demandé d’éviter la jalousie et la haine entre eux qui sont des ennemies redoutables du développement. « Soyons solidaires afin de nous lever ensemble pour le développement »,  a indiqué M. Sindimwo.

MARTIN  KARABAGEGA

Ouvrir