Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ART ET CULTURE> La part des artistes dans le maintien de la culture

Leurs œuvres sont une source de réflexion sur la culture du pays

 

DSC 1021Les artistes sont des individus produisant,  cultivant ou maîtrisant un art, un savoir, une technique, et dont on remarque la créativité, la poésie et l'originalité dans leurs productions. Leurs œuvres sont source d'émotions, de sentiments, de réflexion, de spiritualité ou de transcendances. Toutefois, les artistes ont une grande part dans le maintien de la culture du pays comme le confirment certains de ces derniers. 

 

Le maintien de la culture du pays part de l’éducation et de la découverte de l’environnement. Toutefois, les chansons, les sculptures ou les pratiques culturelles suscitent la nouvelle génération  à avoir une idée sur la culture du pays.  La part des artistes est donc si importante qu’en l’absence de ces derniers, la culture disparaitrait sans doute. Les  chanteurs affirment qu’ils ont un rôle important à jouer pour le maintien de la culture. Un membre d’un club culturel  dit ceci: « Dans nos productions, nous veillons à ce que nous ne nous écartions pas de la culture burundaise parce que nous chantons pour éduquer, informer et conseiller les nouvelles générations  en  nous inspirant de cette culture». Signalons aussi que dans la plupart des cultures, les arts font partie intégrante de la vie : fonction, création et apprentissage sont liés. Les arts véhiculent, de façon formelle ou informelle, le savoir mais aussi des méthodes d'éducation dans diverses disciplines. Divers artistes soutiennent cette idée. Certains artistes  rencontrés au Musée vivant de Bujumbura parlent de leur rôle dans le maintien de la culture. Une vannière rencontrée devant sa boutique dit ceci : « Je suis ici comme artiste pour maintenir la culture burundaise, sinon j’allais déménager ». Celle-ci poursuit en disant que de ses produits, elle fait rappel à la nouvelle génération des objets dont se servaient nos ancêtres. Son avis n’est pas loin de celle d’un sculpteur rencontré au même centre qui signale que tous ses produits reflètent de la culture burundaise. Il confirme que ce sont eux, les artistes, qui ont dans leurs mains la culture du pays. Ceux-ci  souhaitent l’introduction des arts et des pratiques culturelles dans les environnements  éducatifs pour bien maintenir cette culture aux jeunes générations.
ERIC SABUMUKAMA

Ouvrir