Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Muyinga-Mukoni > Campagne pour le référendum

«Voter Oui  pour la Constitution, c’est renforcer la souveraineté du Burundi»

 

DSC09574Poursuivant la campagne pour le référendum constitutionnel, le secrétaire général adjoint du parti Cndd-Fdd, Joseph Ntakarutiman, en compagnie de la délégation de ce parti, était en commune Muyinga de la même province dans le but de sensibiliser la population et surtout les Bagumyabanga à voter Oui pour la Constitution. Les cérémonies ont eu lieu le 5 mai 2018 au stade de Mukoni au chef-lieu de la province de Muyinga où s’étaient réunis les Bagumyabanga en provenance des sept communes de cette province. 

 

Dans son mot d’accueil, le secrétaire provincial du parti Cndd-Fdd en province de Muyinga, Cyprien Sinzotuma, s’est réjoui du fait que le secrétaire général adjoint du parti Cndd-Fdd et toute sa délégation étaient venus se joindre aux Bagumyabanga de cette province dans ces activités. Il a également remercié les membres de ce parti qui exercent leurs fonctions ailleurs ainsi que tous les Bagumyabanga qui étaient venus de différentes communes pour prendre part à cette activité.

La population est prête pour voter  Oui à la Constitution

Parlant de l’état des lieux de la sécurité dans la province de Muyinga, M. Sinzotuma a fait savoir qu’elle est bonne sur toute l’étendue de la province et cela grâce à la bonne collaboration entre les forces de l’ordre et la population. Concernant la sensibilisation de la population pour l’élection référendaire, il a indiqué que les organes du parti Cndd-Fdd sont à l’œuvre en leur apprenant comment ils vont élire la Constitution le 17 mai prochain. Il a rassuré qu’à voir les activités déjà menées, il n’y a aucun doute que la population de la province de Muyinga est prête pour voter Oui pour la Constitution.

Voter Oui pour plusieurs raisons

De son côté, le secrétaire général adjoint du parti Cndd-Fdd, s’est d’abord réjoui du nombre des Bagumyabanga présents et les a félicités pour s’être mobilisés afin de pendre part à cette activité. Il a également félicité la population de Muyinga pour avoir occupé la première place dans l’enrôlement des électeurs. Cependant, il a indiqué qu’avec sa délégation, ils étaient venus pour les inviter à voter Oui pour le référendum. Voter Oui pourquoi ? Parce que, selon Ntakarutimana, cela permettra non seulement de changer certains articles de la Constitution actuelle qui ne sont pas conformes à la  réalité du moment, mais aussi d’éviter que les hommes politiques qui n’ont pas été  élus  par la population occupent  des postes au gouvernement alors qu’ils ne les méritent pas. Parlant toujours de l’importance de voter Oui pour la Constitution, le numéro deux du parti Cndd-Fdd a laissé entendre que cela  permettra que les gens qui ont une double nationalité n’aient plus de place dans les organes du gouvernement.« On a constaté que certaines gens se sont cachées derrière leur double nationalité pour trahir le pays et son peuple ». 

Donner  une place de choix à Dieu

M. Ntakarutimana a aussi fait savoir que cette nouvelle Constitution consacre une place importante à Dieu. Quant à la question des mandats, il a indiqué qu’on a décidé de donner un mandat de sept ans  au gouvernement afin d’avoir le temps suffisant pour mettre en application son programme et surtout de réaliser les projets de société présentés aux électeurs lors du processus électoral. Le secrétaire général adjoint a également passé en revue  beaucoup d’autres articles de la Constitution qui ont fait l’objet de révision. Il a terminé en conseillant aux Bagumyabanga de bien garder leurs récépissés car, a-t-il martelé, celui qui l’aura perdu n’aura pas le droit de voter. 
Astère  Nduwamungu

Ouvrir