Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

KAYANZA> Campagne référendaire 2018 par le parti CNDD FDD

« Voter « OUI » en faveur de la nouvelle Constitution, une des moyens pour renforcer la démocratie

 

DSCO 6942Dans la poursuite de la campagne référendaire  2018   pour le  parti CNDD FDD, le président de l’Assemblée nationale, Pascal Nyabenda, a rencontré le samédi 5 mai 2018, les Bagumyabanga de différentes communes de  la province  de  Kayanza dans les activités de ladite campagne, au chef- lieu de la commune Muhanga de cette même province. M. Nyabenda a informé tous les Bagumyabanga   de Kayanza que   voter  «OUI» à la nouvelle Constitution est l’un des moyens de permettre  le renforcement de la démocratie au Burundi ainsi que le développement inclusif. 

 

Dans son mot d’accueil, le secrétaire provincial du parti CNDD FDD en province de Kayanza, Ferdinand Habimana, a indiqué que parmi les 107% des électeurs qui se sont faits enrôler  dans cette province, 100% sont des Bagumyabanga. « Alors, nous sommes sûrs et certains que dans  notre province,  le parti CNDD FDD remportera les élections référendaires à 100% », a affirmé M. Habimana. Avant d’expliquer les motifs qui ont milité pour la révision de la Constitution en vigueur,  Pascal Nyabenda a d’abord passé en revue les différents moments qui ont caractérisé les différentes périodes électorales au Burundi, où toutes les autorités qui ont dirigé  en collaboration avec les colons ont fait tout leur possible pour déstabiliser  le pays, et surtout en assassinant successivement les héros de l’indépendance de la démocratie de notre pays.

Certains articles ont été reformulés et d’autres ajoutés pour le bon fonctionnement des institutions étatiques

Après, M. Nyabenda a procédé à l’explication des motifs de la révision de la Constitution en vigueur ainsi que ses avantages pour la vie du pays et  de toute la population burundaise. S’agissant des articles reformulés, il a signalé celui qui  ne donnait pas au  chef de l’Etat la liberté de nommer les membres de son gouvernement. Il a donné l’exemple des ministres qui ont été auparavant proposés par leurs partis politiques, sans même tenir compte de leurs compétences. « Mais, dans la nouvelle Constitution, c’est le président seul qui aura le droit de nommer les ministres, et  suivant leurs compétences plutôt que leurs appartenances politiques.  « Pour ce qui est du passage de cinq ans à sept ans pour le mandat présidentiel, nous avons constaté que dans les cinq ans,  le président n’a que trois ans pour diriger le pays. Et au cours de la première et de la dernière année, il se concentre à la formation du gouvernement et à l’organisation des élections suivantes. Alors, il faut qu’on lui donne un mandat de sept ans afin qu’il puisse avoir  les cinq années  complètes pour la mise en application de ses projets et programmes promis à la population », a bien expliqué M. Nyabenda. Ce dernier a  précisé que voter  « OUI » pour tous  les Bagumyabanda  du CNDD FDD ainsi que tous les Burundais qui sont dans le pays est l’un des  moyens de renforcer la démocratie et l’indépendance du pays, la promotion des droits de la personne humaine,  la promotion d’un développement inclusif, la paix et la sécurité dans le pays, le respect des quotas dans les instances de prise de décision, le bon fonctionnement de toutes les institutions de l’Etat, etc.Le président de l’Assemblée nationale a clôturé  cette activité  en demandant au secrétaire du parti au niveau provincial ainsi qu’à ses collaborateurs de continuer la même  campagne au niveau des communes et de toute la province pour expliquer à tous les Bagumyabanga comment ils procéderont au prochain scrutin référendaire prévu le 17 mai de cette année afin d’éviter toutes les erreurs qui pourraient être commises.
 Avit  NDAYIRAGIJE

Ouvrir