Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMUNE NTAHANGWA>Campagne référendaire du parti Frolina

Le parti Frolina appelle ses membres à voter « oui » pour la révision de la Constitution

 

DSC 0502Le parti politique Front pour la libération nationale (Frolina) a lancé, le vendredi 4 mai 2018, dans la commune de Ntahangwa, zone Kinama, quartier Bururi, la campagne référendaire. La présidente et représentante légale du Frolina, Cécile Nshimirimana a appelé les membres de son parti, en particulier, et toute la population de la Mairie de Bujumbura, en général, à voter « oui » pour la révision de la constitution. 

 

Les cérémonies ont débuté par un défilé qui est parti du rond point entre la zone Bukirasazi et celle de Kinama, il est passé au boulevard de la permanence, dans le quartier Bururi de la zone Kinama pour se terminer sur le terrain de jeu appelé Jumuhia où devait être prononcé les discours.Dans la prière, le serviteur de Dieu a remercié l’Eternel qui continue à protéger le Burundi et à tracer le bon chemin pour les membres du parti Frolina, en particulier, et tous les Burundais en général. Et c’est ce chemin, a-t-il souligné, qui va conduire les Burundais à voter « oui » pour les élections référendaires du 17 mai 2018.

Le Burundi est un pays démocratique

Dans son discours de circonstance, la présidente et représentante légale du Frolina, Cécile Nshimirimana, est d’abord revenu sur l’appel du président de la République, Pierre Nkurunziza, et demanda à tous les Burundais de répondre massivement aux élections référendaires du 17 mai 2018 et de voter « oui » pour la révision de la constitution. Elle a ensuite lancé un appel à tous les membres du Frolina à se réveiller très tôt le matin pour voter « oui »Mme Nshimirimana a souligné que le Burundi est un pays démocratique, la voix et les idées de la population doivent être respectées et prises en considération. Les amendements qui concernent certains articles de la Constitution, a-t-elle ajouté, ont été proposés par la population lors des différentes réunions d’explication sur l’importance de la modification de la Constitution.Afin de ne pas se tromper sur le lieu où l’on doit placer le oui, elle a pris le spécimen et elle a montré avec précision l’endroit que l’on doit marquer à l’encre.Les cérémonies ont été clôturées par des danses des tambourinaires et des chansons culturelles au cours desquelles le parti Frolina appelle tous les Burundais à la réconciliation afin de contribuer au développement du pays.

KAZADI MWILAMBWE   

Ouvrir