Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ARCHIDIOCESE DE BUJUMBURA>Prise de possession canonique du nouvel archevêque, Mgr Gervais Banshimiyubusa

« L’amour du Christ nous presse », 2 Corinthiens  5 : 14

 

DSC02236L’archidiocèse de Bujumbura a procédé à la prise de possession canonique du nouvel archevêque, Mgr Gervais   Banshimiyubusa, à la cathédrale Regina Mundi. Ce dernier a dit que sa mission principale est d’aider les chrétiens à se purifier afin qu’ils puissent un jour voir Dieu. C’était le samedi 5 mai 2018.  

 

Les cérémonies ont débuté par une longue procession du clergé. Arrivé à l’autel, le nouvel archevêque, Mgr Gervais   Banshimiyubusa, a béni l’assemblée présente. Après quoi, les lettres apostoliques de sa nomination ont été présentées aux membres du Collège des consulteurs et un des prêtres concélébrant les a lues à l’assemblée.  L’archevêque émérite, Evariste Ngoyagoye, a félicité le nouveau et lui a cédé le siège épiscopal ainsi que la crosse épiscopale. En plus, tous les prêtres relevant de l’archidiocèse de Bujumbura ont renouvelé un à un leur serment d’obéissance devant le nouvel archevêque et un acte de révérence a été fait par les représentants des religieux et des fidèles laïcs de l’archidiocèse. 
Il a besoin de l’intelligence et de la sagesseSe référant aux Saintes écritures se trouvant dans le Premier livre des Rois, chapitre 3, du verset 4 à 13 ; dans la deuxième lettre de Saint Paul apôtre aux Corinthiens, chapitre 5, du verset 14 à 20 et dans l’évangile selon Saint Jean, chapitre 21, du verset 15 à 19, l’archevêque de Gitega Mgr Simon Ntamwana a, dans son homélie, dit que le nouvel archevêque Mgr Gervais Banshimiyubusa a besoin de l’intelligence et de la sagesse comme le roi Salomon. Comme la parole de Dieu n’a pas de limite, lui aussi devra enseigner le peuple de Dieu sans se lasser. Il a le devoir d’enseigner la bonne nouvelle à tout le monde sans exception. Et pour être un bon berger, un bon pasteur de brebis, il faut  être humble et avoir de l’amour. Un bon berger ne sélectionne pas ses brebis pour avoir ses fidèles et ne les discrimine pas sur base d’ethnies, de régions et autres. Mgr Ntamwana a rappelé aux chrétiens de se souvenir de qui ils sont et de ne pas être des laisser-faire. Il ne faut pas qu’on soit à l’église le matin étant un bon chrétien et le soir, on change d’étiquette.  Il faut être un vrai chrétien et avoir l’amour du Christ. Et d’ajouter qu’ils doivent obéir et soutenir le nouvel archevêque. 

Je viens comme disciple et non comme patron

Dans son allocution, l’archevêque Mgr Gervais Banshimiyubusa a remercié le Dieu, Tout-Puissant qui l’a choisi alors qu’il n’était qu’un simple serviteur parmi les autres. Il a également remercié le Pape qui lui a fait confiance en le nommant. Comme il doit obéir, il a obéi à ses ordres car le Pape représente Dieu sur terre. Il n’a pas manqué de remercier tous ceux qui l’ont aidé et qui lui ont été utiles, y compris ses propres parents. Il a rappelé aux chrétiens qu’il vient comme disciple et serviteur et non comme patron. Il est venu pour les aimer et leur faire aimer Dieu qu’il va les aider à se purifier afin qu’ils puissent un jour voir Dieu. Et d’ajouter qu’il obéira aux ordres de Dieu et du Pape et mettra en œuvre les tâches lui laissées par son prédécesseur en écoutant les conseils donnés par les anciens. Puis, il a nommé Mgr Anatole Ruberinyange comme son vicaire. 

Il faut une bonne collaboration avec le gouvernement

Quant au ministre de l’Intérieur, de la formation patriotique et du développement local, Pascal Barandagiye, qui avait représenté le gouvernement, il a félicité le nouvel archevêque ainsi que les chrétiens qui venaient de l’avoir. Il a demandé à ces derniers de lui obéir. Comme l’Etat a bien travaillé avec l’émérite, il a souhaité au nouvel archevêque de bien travailler et collaborer avec l’Etat. Il a ajouté que l’Eglise catholique est celle qui a beaucoup de chrétiens plus que les autres Eglises. L’Etat et l’Eglise catholique sont en bonne collaboration comme il en est le cas pour d’autres Eglises. Le représentant des chrétiens de la paroisse Regina Mundi, Déo Masabo, a souhaité la bienvenue au nouvel archevêque. Comme l’émérite était exemplaire à ses chrétiens, il a souhaité à Mgr Banshimiyubusa d’être comme son prédecesseur. Il a enfin offert un cadeau au nouvel archevêque au nom des chrétiens qu’il avait représentés. D’autres personnalités qui étaient présentes et qui avaient représenté leurs pays, l’ont également félicité d’avoir accepté la volonté de servir Dieu et son peuple. Outre le ministre Barandagiye, la messe a également vu la participation du ministre ayant la Fonction publique dans ses attributions, Félix Mpozeriniga, du Premier vice-président de l’Assemblée nationale, Agathon Rwasa, de l’inspecteur général de la police, André Ndayambaje et de deux anciens présidents de la République, Domitien Ndayizeye et Sylvestre Ntibantunganya. 
Evelyne HABONIMANA

Ouvrir