Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Editorial> L’enseignement du Kirundi en Chine : Une avancée très positive dans les relations sino-burundaises

Le Kirundi, la langue de nos ancêtres, sera enseigné à partir de l’année académique 2018, dans une des universités chinoises. Cette bonne nouvelle émane d’une source autorisée, bien informée et digne de foi, à savoir Li Changlin, ambassadeur de la République populaire de Chine au Burundi. Le diplomate chinois a livré cette importante et intéressante information à l’occasion des cérémonies de lancement officiel du tennis de table au Burundi, le 8 avril 2018, appelé « Coupe de l’Ambassadeur de Chine » organisé pour un meilleur rapprochement des peuples chinois et burundais dont tirera naturellement profit le tennis de table burundais. Enseignée dans une université des Langues étrangères, notre langue figurera ainsi parmi les 98 autres langues étrangères qui honorent les pays où elles sont originellement parlées, non seulement dans les amphithéâtres chinois mais également à travers tout l’Empire du milieu.Le Kirundi, la langue de nos ancêtres, sera enseigné à partir de l’année académique 2018, dans une des universités chinoises. Cette bonne nouvelle émane d’une source autorisée, bien informée et digne de foi, à savoir Li Changlin, ambassadeur de la République populaire de Chine au Burundi. Le diplomate chinois a livré cette importante et intéressante information à l’occasion des cérémonies de lancement officiel du tennis de table au Burundi, le 8 avril 2018, appelé « Coupe de l’Ambassadeur de Chine » organisé pour un meilleur rapprochement des peuples chinois et burundais dont tirera naturellement profit le tennis de table burundais. Enseignée dans une université des Langues étrangères, notre langue figurera ainsi parmi les 98 autres langues étrangères qui honorent les pays où elles sont originellement parlées, non seulement dans les amphithéâtres chinois mais également à travers tout l’Empire du milieu.L’enseignement du Kirundi dans une université chinoise des Langues étrangères, s’inscrira tout naturellement dans l’excellence des relations qui existent entre le Burundi et la République populaire de Chine. Dans l’un de nos récents éditoriaux sur la coopération sino-burundaise, nous avons promis de parler de cette dernière chaque fois qu’une heureuse occasion se présentera. Qu’il nous plaise donc d’y revenir ! Comment ne pas y revenir alors que l’enseignement du Kirundi en Chine est une heureuse nouvelle que le peuple burundais applaudira toujours des deux mains ? Comment ne pas y revenir alors qu’il s’agit là d’un excellent pas dans la bonne direction du renforcement des relations qui existent si heureusement entre le Burundi et la République populaire de Chine ? Enfin, comment ne pas y revenir alors que les deux pays ont pris l’engagement ferme d’œuvrer toujours à l’approfondissement de leurs relations et à l’intensification de la coopération sino-burundaise dans les domaines aussi riches que variés ?Dans un article paru dans Le Renouveau du Burundi n°9849 de mardi 10 avril 2018, l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burundi, Li Changlin, citant le président chinois Xi Jinping, a indiqué que « peu importe l’évolution de la situation internationale et la phase de développement dans laquelle se trouve la Chine, elle se tiendra, comme toujours, aux côtés de tous les pays en développement, dont les pays africains et sera un ami sincère et un partenaire fiable de l’Afrique ». Ce disant, le président chinois Xi Jinping cité par l’ambassadeur Li Changlin, réaffirmait le profond attachement de son pays aux relations sino-africaines en général et à celles entre le Burundi et la République populaire de Chine en particulier, et dont l’enseignement du Kirundi dans l’Empire du milieu est une preuve tangible de plus que les relations entre les deux pays iront toujours se renforçant, dans l’intérêt mutuellement avantageux des peuples chinois et burundais. Il ne peut en être autrement car les relations sino-burundaises ont comme points d’ancrage le pragmatisme, l’amitié, la sincérité, la solidarité et la non ingérence dans les affaires intérieures d’autres Etats.Avec l’enseignement du Kirundi en Chine, ce sont les relations sino-burundaises qui, continuellement, y gagneront en amitié et en importance avec de vastes possibilités de coopération à avantages réciproques. Nous ne pourrons toujours que nous en réjouir, aujourd’hui, demain et après-demain.
Louis Kamwenubusa

Ouvrir