Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Editorial> Burundi - Gabon : Des relations dignes d’être mentionnées

Le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba et président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) vient  d’effectuer une visite de travail et d’amitié le 13 avril 2018 au  Burundi où il s’est entretenu avec son homologue burundais, le président  Pierre Nkurunziza qui l’a chaleureusement  accueilli à son arrivée à l’aéroport  international de Bujumbura avec tous les honneurs dignes du rang d’un Chef d’Etat. Comme son père, feu Omar Bongo, ancien président de la République gabonaise, le chef de l‘Etat gabonais  Ali Bongo Ondimba est un ami du Burundi, pays dont il ne foule pas le sol pour la première fois en qualité de président de la République. C’est pourquoi l’objectif de sa visite était essentiellement  celui de renforcer des liens d’amitié et de coopération entre  le Burundi et le Gabon, et donc entre les peuples  burundais et gabonais au niveau bilatéral d’abord et multilatéral ensuite, deux peuples  s’estimant l’un  l’autre comme deux peuples frères appartenant  à un même continent et aux mêmes organisations continentales, comme notamment  l’Union africaine et la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), et internationales comme notamment l’Organisation des Nations unies et les organismes qui en dépendent. C’est pourquoi les relations d’amitié, de fraternité et de solidarité entre les deux pays et les deux  peuples frères ont été au  centre des échanges entre le premier responsable burundais et le  premier responsable gabonais qui  se connaissent bien  comme les deux peuples dont ils ont la lourde mais  noble charge de conduire à bon port.Le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba et président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) vient  d’effectuer une visite de travail et d’amitié le 13 avril 2018 au  Burundi où il s’est entretenu avec son homologue burundais, le président  Pierre Nkurunziza qui l’a chaleureusement  accueilli à son arrivée à l’aéroport  international de Bujumbura avec tous les honneurs dignes du rang d’un Chef d’Etat. Comme son père, feu Omar Bongo, ancien président de la République gabonaise, le chef de l‘Etat gabonais  Ali Bongo Ondimba est un ami du Burundi, pays dont il ne foule pas le sol pour la première fois en qualité de président de la République. C’est pourquoi l’objectif de sa visite était essentiellement  celui de renforcer des liens d’amitié et de coopération entre  le Burundi et le Gabon, et donc entre les peuples  burundais et gabonais au niveau bilatéral d’abord et multilatéral ensuite, deux peuples  s’estimant l’un  l’autre comme deux peuples frères appartenant  à un même continent et aux mêmes organisations continentales, comme notamment  l’Union africaine et la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), et internationales comme notamment l’Organisation des Nations unies et les organismes qui en dépendent. C’est pourquoi les relations d’amitié, de fraternité et de solidarité entre les deux pays et les deux  peuples frères ont été au  centre des échanges entre le premier responsable burundais et le  premier responsable gabonais qui  se connaissent bien  comme les deux peuples dont ils ont la lourde mais  noble charge de conduire à bon port.Le président  gabonais Ali Bongo Ondimba vient  d’effectuer une visite de travail et d’amitié dans un pays où la paix et la sécurité sont en train d’être consolidées, un pays où la situation sociopolitique,  dans son ensemble, connaît des avancées positives fort remarquables. L’illustre hôte du président de la République Pierre Nkurunziza a eu une précieuse occasion de s’en rendre compte,  découvrant  une autre  réalité burundaise  que celle décrite dans les rapports onusiens mensongers et insultants sur le Burundi. Au cours de sa visite de travail et d’amitié, le président  gabonais Ali Bongo Ondimba a vu autre chose que ce sombre tableau que les spécialistes de la déstabilisation et de la désinformation de l’opinion ne cessent de présenter à la Communauté internationale. Au cours  de sa visite de travail et d’amitié dans notre pays, le premier responsable gabonais a trouvé un peuple burundais jouissant pleinement  de la paix et de la  sécurité, se préparant en toute sérénité aux  échéances électorales en vue, c’est-à-dire le référendum constitutionnel du 17 mai 2018 et les échéances électorales de 2020. L’illustre hôte du président de la République Pierre Nkurunziza a trouvé un peuple burundais s’attelant au travail productif en  toute tranquillité, armé d’un adage bien connu des Africains, à savoir : « Aide-toi le ciel t’aidera ». Qui a dit que notre pays n’était pas fréquentable ?
Louis Kamwenubusa

Ouvrir