Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Quartier Kinanira> Bouchage répétitif d’un petit pont

Les eaux de pluie ne trouvent pas de passage et se fourrent le chemin

 

Le petit pont à la jonction du boulevard Mutaga III et l’avenue qui mène à la paroisse saint Anne  de Musaga se bouche de façon répétée. En effet, on constate qu’il sert de passage pour une grande quantité d’eau mélangé de sable pendant la période de pluie.  Cet état des choses constitue un danger pour les infrastructures et les ménages de cette localité.  

 

Le petit pont se trouvant à la jonction du boulevard Mutaga III et l’avenue qui conduit à la paroisse Sainte Anne de Musaga mérite une attention particulière. D’ailleurs, au regard de ce dont il sert et sa taille, il mérite un travail de retouche pour l’agrandir.  En effet, c’est à travers ce pont que les eaux collectées par le caniveau de cette avenue et celles venues des montagnes surplombant de la zone Musaga  passant dans le caniveau situé devant le marché moderne de Musaga doivent passer. Cependant, quand la pluie tombe abondamment, ce caniveau est débordé pour laisser passer ces eaux.  Ainsi, les eaux  qui ne parviennent pas  à passer sous ce pont passent par-dessus et ruissellent de part et d’autre de la route. Cette eau donc qui ruisselle occasionne beaucoup de conséquences. Il arrive qu’elle vienne avec beaucoup de sable, et ce dernier bouche de façon répétée ce petit pont. Une fois le pont bouché, cette eau coule dans la rue et dans le quartier. Déjà, au dessus de ce petit pont, des nids-de-poules  sont observés, et continuent à se multiplier et à grandir. Si rien n’est fait, on va se retrouver devant une situation difficile à redresser. Il est souhaitable qu’une intervention rapide soit opérée pour dépenser moins et sauver beaucoup. En plus, de cette destruction de l’infrastructure routière, précisément de ce boulevard Mutaga III, cette eau crée la débandade chez les habitants des maisons se trouvant dans le quartier Kinanira haut standing. En effet, l’eau qui a débordé et perdu sa canalisation entre dans ces ménages faisant des dégâts matériels.  Agrandir ce pont serait une solution, du moins à long terme à ces problèmes et rassurerait les habitants des ménages souvent cibles de cette eau.

François Habonimana (stagiaire)

Alfred Nimbona

Ouvrir