Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Ministère en charge des TIC> Projet d’accès à la TV satellitaire pour 300 villages

Augmenter le taux de pénétration de la télévision dans les zones rurales

 

DSC 0241Le ministère des Technologies de l’information, des postes, de la communication et des médias, en collaboration avec Startimes médias,  a organisé le lundi 12 mars 2018, une réunion technique du projet d’accès à la télévision satellitaire pour 300 villages au Burundi.Il s’agit de désenclaver la population afin de rendre effectif l’accès universel au droit à l’information. 

 

Pour le ministre en charge des technologies de l’information et de la communication (TIC), Nestor Bankumukunzi, l’objectif de cette réunion est d’affiner la mise en œuvre du projet de coopération entre le Burundi et la Chine, un projet qui consiste à fournir et installer 300 téléviseurs satellitaires dans 300 villages à identifier à travers tout le pays. « Chaque commune aura en moyenne 3 postes téléviseurs à installer sur différents endroits à cibler. Mais, on va surtout cibler les endroits où sont agglomérés plusieurs ménages », a-t-il expliqué.« Ce programme viendra augmenter le taux de pénétration de la télévision dans les zones rurales car, a-t-il poursuivi, c’est un des défis que nous avions parce qu’on a constaté que ce taux de  pénétration reste encore bas. Ce projet viendra nous aider à accroître le taux de pénétration et ainsi, permettre à un plus grand nombre de Burundais d’accéder aux programmes de la télévision ».

Une petite somme à payer en fonction des chaînes à capter

Les programmes de la télévision sont conçus et diffusés pour aider les gens à s’épanouir, à s’informer, s’éduquer et se former en vue de faire face aux différents problèmes auxquels ils sont confrontés lors de la mise en œuvre de certaines activités de développement.Les gens recevront gratuitement les programmes pendant un ou trois mois. « Nous sommes toujours en discussion .Ils vont payer les  frais  d’installation  et  devront  payer   une  petite  somme d’environ 5 000 FBu ou 6 000 FBu mais on ne s’est pas encore fixé sur la somme à exiger. Tout sera fonction du nombre de programmes qu’on va capter », a dit M.Bankumukunzi.  D’après la convention, il va y avoir quelques programmes qui vont être fournis gratuitement dont la télévision nationale.

Yvette Irambona

Ouvrir