Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

LAC TANGANYIKA> L’ambiance qui règne sur les plages

Un incontournable lieu de détente

 

IMG 4Parmi les beautés du Burundi, les plages du lac Tanganyika constituent un incontournable lieu de se détendre tant pour les nationaux que pour les étrangers. Cela est d’autant plus vrai que les foules profitent du beau temps chaque week-end sur les différentes plages. 

 

Sur ses étendus de sables, les bords des eaux du lac Tanganyika constituent les lieux de détente et de joie en famille et entre amis. Ils attirent de plus en plus de parents qui viennent se détendre avec leurs enfants. C’est ainsi que des  balançoires et autres jeux pour enfants y sont installés pour les attirer. L’affluence est beaucoup plus grande pendant les vacances.Les voyageurs venus des pays étrangers viennent souvent passer les week-ends sur ce paysage extraordinaire où l’on observe également les montagnes qui entourent la ville de Bujumbura et celles de la République démocratique du Congo. Les gens y organisent aussi de petites fêtes amicales  dans la joie et dans le bonheur et au rythme de la musique. Ceux qui veulent se rafraîchir sont aussi servis. H. A. est une personne rencontrée à la plage dénommée Big one way beach. Il a indiqué qu’il y passe au moins une fois par mois. Pour lui, c’est une très bonne ambiance pour les sorties entres amis et un moment de détente sympathique. Les activités génératrices de revenu y sont également effectuées. Les vendeurs ambulants y viennent en grand nombre ; ce sont notamment les vendeurs d’arachides, d’œufs, de cigarettes etc. De petites pirogues sont disponibles pour faire des tours, transportant de personnes et moyennant un montant convenu d’argent.  Abdul Hassan est un enfant artiste de treize ans rencontré sur les lieux. Il exerce le métier de chanteur sur différentes plages du lac. Il est payé selon le nombre de chants. Il a mentionné qu’il paie les frais scolaires et s’achète les uniformes grâce à ce métier. Il convient de faire savoir que chaque année, de nouvelles plages s’ouvrent au grand public. Cela favorise la création de pas mal d’emplois sans oublier le développement du tourisme au Burundi.         

Eric Mbazumutima

Ouvrir