Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ESCEM> Journée d’exposition culturelle

La sensibilisation culturelle, un facteur clé de succès des opérations militaires

 

DSC03852L’Ecole supérieure de commandement et d’état-major (Escem) a organisé le samedi 10 février 2018, une journée d’exposition culturelle dans ses enceintes situées à Kinanira, en commune urbaine de Muha. Ladite journée a été célébrée sous le thème « La sensibilisation culturelle comme facteur clé de succès des opérations militaires». Des vivres et danses traditionnelles marquant la culture de chaque région naturelle du Burundi ont été présentés à cette occasion. 

 

Dans son discours de circonstance, le ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Emmanuel Ntahomvukiye, a indiqué que la signification de cette journée est de rappeler que la diversité culturelle, repartie selon les régions naturelles que connaît le Burundi met en harmonie  la population et la richesse du pays. Selon M. Ntahomvukiye, les militaires sont des acteurs importants de développement. Ainsi, il a dit que chaque militaire doit comprendre que la population sans culture est une population sans future et doit participer activement dans le développement de son pays  en respectant la culture», a-t-il insisté. Concernant le thème de cette journée selon lequel la sensibilisation culturelle est un facteur clé de succès des opérations militaires, le ministre de la Défense a signalé qu’il  va dans la  même logique des formations dont bénéficient les officiers supérieurs en rapport avec la valeur de la culture. Dans ce même cadre, il a mentionné que les militaires burundais qui effectuent des missions tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays dans de différentes missions de maintien de la paix, doivent le faire dans le strict respect de la culture.

L’ignorence de la culture, facteur d’échec de l’intervention militaire des Etats-Unies d’Amérique en Somalie

Quant au commandant de l’Escem, colonel Justace Ciza, il a précisé que les activités de cette journée ont été organisées pour démontrer la culture burundaise afin d’être capable de la connaître étant donné qu’elle est un impératif pour cette école. A la question de savoir la liaison entre l’Académie militaire et la culture, il a indiqué que la culture a une grande importance dans les opérations militaires. D’après lui, si une opération est planifiée sans considération de la culture du lieu de l’opération, cette dernière doit échouer. Il a donné l’exemple des interventions militaires en Somalie. «Les militaires des Etats-Unis d’Amérique ont échoué en Somalie suite au manque de connaissance de la culture de ce pays», a renchéri M. Ciza.L’Escem a commencé ses activités en octobre 2016 et la durée de l’année académique est de 48 semaines soit 11 mois. Les cérémonies de cette journée ont été marquées par les différentes danses traditionnelles marquant la culture des régions naturelles ainsi que la visite des stands au sein desquelles il y avait des vivres et autres choses traditionnelles selon les régions naturelles.

Vincent Mbonihankuye

Ouvrir