Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Transport en commun en mairie de Bujumbura> Réamenagement

«Besoin d’au moins deux cents véhicules de type coaster »

 

DSC00344Le transport en commun dans la municipalité de Bujumbura accuse des problèmes variés en l’occurrence l’insuffisance et la vétusté des véhicules. Pour juguler ce problèmes, la direction générale des transports indique que ce secteur dans la municipalité de Bujumbura a besoin d’au moins deux cents véhicules de type coaster. 

 

Dans un entretien que le directeur général en charge du transport au sein du ministère des Transports, des travaux publics et de l’équipement Consolateur Nitunga a fait avec la rédaction du journal Le Renouveau, il a indiqué que le secteur du transport en mairie de Bujumbura accuse des problèmes divers. Il a cité notamment la vétusté des véhicules dont les sièges déchirent les habits des passagers. A ce sujet, M.Nitunga a fait savoir que la direction générale des transports est en train de voir comment améliorer ce secteur en ce qui est de l’état  des véhicules qui font le transport en commun dans la municipalité de Bujumbura. L’on a commencé à retirer de la circulation les véhicules qui sont en mauvais état en exigeant à leurs propriétaires d’aller les faire réparer, a-t-il dit.En date du 29 décembre 2017, lors de l’émission publique qui a été animée par le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza en province de Kayanza, il a recommandé aux services en charge des transports en mairie de Bujumbura de prendre en mains ce secteur afin de le réaménager. Après avoir entendu cet appel du chef de l’Etat, M.Nitunga a indiqué qu’il a appelé les associations œuvrant dans le domaine du transport et leur a demandé de lui transmettre leur plan d’action. Le but était de savoir ce qu’ils vont faire afin d’améliorer les services du transport pour répondre à l’appel du chef de l’Etat. Nous attendons ce plan d’action en vue de l’exploiter ensemble et pouvoir adopter un plan consensuel, a dit M.Nitunga.En plus de cela, la direction générale a récemment tenu une réunion avec le comité exécutif de l’Atrabu (Association des transporteurs du Burundi). Pour analyser ensemble le problème lié au transport en mairie de Bujumbura.

Une réglementation de la nouvelle réorganisation du transport sera bientôt miseen place. 

La direction générale des transports est en train de se préparer en vue de leur montrer le plan d’action.  Le secteur des transports dans la municipalité de Bujumbura dispose d’une demande énorme en véhicule, a précisé M.Nitunga. Dans cette localité de la municipalité de Bujumbura, M.Nitunga a révélé que le transport en commun a besoin d’au mois 200 véhicules de type coaster qui transportent beaucoup de personnes, c'est-à-dire entre 30 et 60 passagers. Au moment où les associations locales ne seront pas capables d’avoir ces véhicules, le responsable des transports a fait savoir qu’il est confiant qu’il y aura des bailleurs étrangers qui peuvent manifester leurs intérêts. La rédaction du journal Le Renouveau a cherché à savoir s’il y aura des lois réglementaires de cette nouvelle politique du réaménagement du transport dans la municipalité de Bujumbura. A cette question, M.Nitunga  a indiqué que la direction générale des transports est en train de préparer les lois réglementaires. Dans cette réorganisation du transport dans la municipalité de Bujumbura, il faut que les bénéfices soient partagés par toutes les parties prenantes, a-t-il ajouté. Il a aussi précisé qu’il compte avoir terminé la mise en place de cette nouvelle réglementation au plus tard à la fin du mois de février 2018.
Martin  Karabagega

Ouvrir