Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PROVINCE DE MUYINGA> Réunion du chef de l’Etat avec les gouverneurs de province

Les gouverneurs ont été invités à rester de bons leaders

00aaLe chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza, a tenu une réunion avec tous les gouverneurs des provinces, le mardi 5 décembre 2017, au chef-lieu de la province de Muyinga. Dès l’année prochaine, il y aura collecte des produits alimentaires et vestimentaires pour venir en aide aux nécessiteux.


A la sortie de la réunion qui s’est tenue à huis clos, le porte-parole du président de la République, Jean Claude Karerwa, a indiqué que la réunion tenue par le chef de l’Etat à l’intention de tous les gouverneurs de province était une réunion ordinaire qui se tient tous les 45 jours. Mais elle revêtait un cachet particulier pour la qualifier de réunion extraordinaire par le fait qu’elle se tient à une période particulière, la fin de l’année.

L’année 2017, une année qui se termine sur une bonne note

Les gouverneurs de province ont d’abord pris la parole  pour faire le point sur la situation qui prévaut dans leurs provinces respectives, a fait savoir M.Karerwa. La situation est très satisfaisante en dépit de quelques défis qui s’observent ici et là, mais que les gouverneurs et leurs collaborateurs essaient de surmonter. Cela a poussé le chef de l’Etat à leur exprimer ses félicitations, a dit M.Karerwa. L’année 2017 se termine sur une bonne note car le Burundi continue à prouver à la face du monde que c’est un pays capable d’assurer la survie de son peuple sans attendre la main de qui que ce soit. En plus, c’est aussi un pays qui donne une contribution dans le concert  des nations, a dit M.Karerwa.Le président de la République, Pierre Nkurunziza, a néanmoins saisi cette opportunité pour prodiguer différents conseils aux gouverneurs de province pour que le travail abattu ne soit pas vain. Il a conseillé aux gouverneurs  de ne pas délaisser leurs populations, qu’il faut faire en sorte que la collaboration soit renforcée. Pour le chef de l’Etat, les gouverneurs doivent comprendre que leur rôle est avant tout de gouverner. Les gouverneurs doivent rester de bons leaders et s’assurer qu’ils conduisent leurs dirigés sur une nouvelle étape, a indiqué M.Karerwa.

Prendre des décisions justes et équitables

Le chef de l’Etat, dans sa série de conseils aux gouverneurs de province, a insisté sur la prise de décisions mais qui sont justes et équitables. Il a aussi insisté sur le concept de Justice. Ici, le chef de l’Etat a fait allusion  au retrait du Burundi de la Cour pénale internationale (CPI). Le président de la République a indiqué que cela ne signifie pas que la justice doit être lettre morte, mais les gouverneurs de province et leurs collaborateurs dans tous les domaines doivent plutôt prouver à la face du monde que le Burundi est un pays capable d’assurer la justice à sa population. Le chef de l’Etat a aussi fait part d’un nouveau projet de loi qui a été adopté au conseil des ministres en rapport avec la solidarité locale. Le chef de l’Etat a demandé aux gouverneurs de se préparer car dès l’année prochaine il y aura des collectes de produits alimentaires et vestimentaires pour venir en aide aux nécessiteux, a dit M. Karerwa.Le président de  la République a insisté que s’il y a des personnes adultes dans le pays, ces personnes ont contribué à ce que le Burundi soit ce qu’il est aujourd’hui.

Quant aux enfants en situation de rue, leur situation n’est pas volontaire car ils auraient aimé être des populations ordinaires.Pour terminer, le chef de l’Etat a parlé de la vérité et de la réconciliation. M. Karerwa a indiqué que le chef de l’Etat a fait savoir que pour que le Burundi puisse s’inscrire dans une dynamique  de vérité et de réconciliation définitive, il faut que tout un chacun comprenne que la justice et l’équité doivent être les mots d’ordre. Même si c’est un médicament amer, l’on doit l’avaler pour nous débarrasser  des maux qui ont  endeuillé le Burundi. Le chef de l’Etat a invité  chacun d’entre eux à faire des éforts pour que la population burundaise ait des chances de léguer un beau pays aux génération futures.

Martin  Karabagega

Ouvrir