Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MINISTERE EN CHARGE DE L’EDUCATION>Présentation du rapport mondial de suivi de l’éducation

Vers la production du rapport national de suivi de l’ODD4

0a121Dans le cadre de la présentation officielle du Rapport mondial de suivi de l’éducation (RME), un atelier y relatif a été organisé le vendredi 1er décembre 2017 par le ministère de l’Education, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. 

Dans son discours, la ministre de l’Education, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Janvière Ndirahisha, a dit qu’il s’agit d’un atelier indépendant; coordonné par l’UNESCO sur les progrès accomplis à l’échelle mondiale dans la réalisation des  Objectifs de développement durable relatifs à l’éducation (ODD).Mme Ndirahirasha a ajouté que le couronnement de ce forum a été l’adoption par l’Assemblée générale des Nations unies du 25 septembre 2015, des dix sept ODD qui vont guider les politiques des Etats d’ici 2030. Le quatrième de ces ODD, consacré à l’éducation est  libellé ainsi : « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un même pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ». C’est ce que les spécialistes appellent « L’éducation 2030 ou ODD4 ».Mme Ndirahisha indique que ce rapport porte sur la reddition des comptes et les progrès réalisés dans la mise en œuvre des cibles assignées à l’ODD4.

Elle a indiqué que ce rapport s’intitule « Rendre les comptes en matière d’éducation : tenir nos engagements.»Elle a fait savoir que ce rapport comprend trois parties dont la reddition des comptes auprès des principaux acteurs de l’éducation, les progrès réalisés au niveau mondial dans l’atteinte de chaque cible de l’ODD4 ainsi que des cibles de certains objectifs et des financements, et des recommandations portant sur la manière de concevoir un système de reddition de comptes et de le mettre en œuvre.Pour le cas du Burundi la ministre Ndirahisha appelle à la production du rapport national de suivi de l’ODD4.

Elle demande enfin à l’Unesco d’apporter le concours nécessaire pour mettre en place un dispositif permettant de produire annuellement un rapport national. Et ainsi, on sera à même de rendre des comptes dans la mise en œuvre des engagements du ministère en charge de l’éducation. «Ensemble nous pourrons surmonter les différents défis », dit la ministre Ndirahisha. A son tour, Mme Josephine Ntahobari, représentante de la Maison de l’UNESCO au Burundi a fait savoir que l’éduction est un droit fondamental, reconnu comme la clé pour jouir de tous les autres droits. Elle est donc l’ossature de toute la société et à ce titre, l’affaire de tous. 

Olivier Nishirimbere

Ouvrir