Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CNFAL> Rôle des acteurs locaux dans la décentralisation


Un développement local implique celui du pays

 

aaqkik Après les années 2000, le Burundi enclenche une nouvelle dynamique de décentralisation qui s’inscrit dans le cadre global du processus des réformes politiques et institutionnelles. Les communes autonomes sont ainsi créées, et le pays organise en 2005, les 1ères élections locales générales. La commune devient dès lors une porte d’entrée importante du développement socio-économique des territoires. Cependant, pour atteindre les objectifs fixés, l’Etat a insisté pour que tous les acteurs locaux concernés comprennent bien leurs missions et disposent des capacités nécessaires pour conduire à bien le processus de développement local attendu.

 

 Serge Njebarikanuye, coordinateur de CNFAL (Centre national de formation des acteurs locaux) a fait savoir qu’avec la politique nationale de décentralisation, les acteurs locaux jouent un rôle incontournable dans le développement du pays. Le Burundi n’atteindra le développement durable qu’au moment où les collectivités locales à savoir les communes seront bien développées. Or, ces dernières ne peuvent y arriver qu’avec une décentralisation bien réussie.
«La commune étant une entité décentralisée dont les dotations incluent une autonomie organique et financière, elle doit être le catalyseur et le moteur du développement. Son implication est déterminante dans l’atteinte des objectifs du gouvernement en la matière », a lâché le coordinateur du CNFAL. C’est pour cela que son centre intervient dans la formation et l’encadrement des acteurs locaux pour arriver aux résultats escomptés. M. Njebarikanuye a indiqué que les acteurs locaux proviennent des divers secteurs du pays mais pour le moment le CNFAL est en train de déployer des efforts dans la formation des administrateurs communaux, les comptables communaux et les conseillers techniques administratifs et de développement des communes.

Une formation sur la maîtrise de l’ouvrage communal et la gestion financière

Serge Njebarikanuye a laissé entendre que le CNFAL est en train de mener une formation à l’endroit des administrateurs, des comptables et des conseillers techniques administratifs et de développement de toutes les communes du Burundi. Ils bénéficieront d’une formation sur la maîtrise de l’ouvrage communal et la gestion financière. Et M. Njebarikanuye d’ajouter que ces acteurs locaux vont être formés en matière d’élaboration des projets de développement et ses différentes étapes, la gestion et l’exploitation de l’ouvrage communal, car il ne suffit pas d’avoir un ouvrage mais également il faut savoir l’exploiter de façon rationnelle.

S’approprier des projets de développement au niveau des communes

S’exprimant sur le rôle du CNFAL en matière de décentralisation, Serge Njebarikanuye a indiqué que dans la conjoncture de décentralisation, tout part de la base. C’est-à-dire que les acteurs locaux doivent comprendre leurs missions, à savoir le développement local. Or, cela implique qu’ils s’approprient des projets de développement. Et le coordinateur de CNFAL de préciser que gérer les projets de développement suppose une bonne gouvernance. «Il fallait alors que notre centre prévoie une formation sur les procédures de passation des marchés publics pour la transparence, c’est ce que notre centre est en train de faire», a-t-il dit. Du 3 au 12 mai 2017, il a fait savoir que les acteurs locaux des communes des provinces du Nord et de l’Est du pays ont bénéficié d’une formation. Il a annoncé que le CNFAL va continuer à dispenser cette formation dans d’autres provinces du pays.

Amédée Habimana

 

Ouvrir