Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

URBANISME> La voirie du quartier Mirango I


Son état laisse trop à désirer

 

aaqwbhy Dans la municipalité de Bujumbura, certains quartiers disposent d’une trame de voirie en très mauvais état, difficilement praticables en tous moments. C’est le cas notamment de la voirie du quartier Mirango I de la zone urbaine de Kamenge.

 

 Très récemment, le quotidien burundais d’information Le Renouveau, a effectué une descente dans le quartier Mirango I de la zone urbaine de Kamenge, dans la municipalité de Bujumbura. Durant cette visite, Le Renouveau a observé une bonne partie de la voirie de ce quartier qu’il a trouvée en très mauvais état.
Le quartier Mirango I, ne dispose que de deux avenues aménagées en pavés. C’est la 6ème avenue et l’avenue qui mène au Centre de santé Mirango. Tout le reste de la trame de voirie n’est constitué que des avenues très étroites, le plus souvent sans issue car barrées quelque part par des constructions. Par cet effet, certaines parcelles ne sont accessibles que par des sortes de ruelles.

Si elles étaient étroites et praticables en même temps !
Le grand problème qu’il y a est que certaines avenues tant latérales que transversales du quartier Mirango I, sont totalement impraticables et cela en tous moments. Non aménagées, il n’y a pas de caniveau à leurs côtés pour faciliter l’écoulement des eaux pluviales. Celles-ci se frayent alors un passage divagant au milieu de ces axes de circulation et les détruisent. De profonds ravins caractérisent presque toutes les avenues et menacent plusieurs habitations. Ceux qui le peuvent essaient de protéger leurs parcelles en construisant eux-mêmes des caniveaux d’évacuation. L’origine spontanée de ce quartier explique en partie l’étroitesse et les discontinuités de cette voirie.
Si rien n’est fait, l’état actuel de la voirie du quartier Mirango I peut entraver, au plus haut degré, certaines activités. Il pourrait gêner et freiner voire empêcher toute intervention en cas d’incendie ou en cas d’urgence médicale. Pour cela, les services habilités pourraient voir comment aménager cette voirie, désenclaver certaines parcelles et ainsi mettre leurs occupants à l’abri des dangers éventuels.

Jean Bosco Nkunzimana
(Stagiaire)

Ouvrir