Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMENTAIRE>Les télécommunications ont le pouvoir de révolutionner et changer le Burundi

A ceux qui ne le savent pas encore, ces dernières années, le Burundi enregistre d’énormes progrès dans le paysage technologique. Dans la vie de tous les jours, les consommateurs des télécommunications burundais commencent à se rendre compte que celles-ci leur permettent d’accéder aux nouvelles ressources technologiques qui renforcent leurs habilités de communication, de création et de recherche. La connexion du Burundi à d’autres pays du monde via l’Internet est l’un des pas que le pays ait pu faire depuis son existence. Et les internautes burundais devraient comprendre que l’Internet est un média à l’échelle mondiale qui permet de découvrir et d’être informé sur le reste de la Planète. Ils doivent comprendre aussi que les technologies sont parmi eux et qu’elles ne cesseront pas de progresser pour rendre leur vie facile. Elles ont le pouvoir de révolutionner et changer leur mode de vie.

N’est-ce pas que les réseaux sociaux comme le Whatsapp, le Facebook, etc., sont en train de bouleverser leurs tendances dans la communication. Ils ont compris que leurs communications à distance via ces réseaux réduisent sensiblement leurs dépenses habituellement engagées dans la recherche de l’information.
L’Age des télécommunications a sonné pour le Burundi dès lors qu’il se dote déjà de l’infrastructure qui permettra le haut débit qu’est la fibre optique. Les Burundais ne peuvent plus en douter, ils marchent déjà vers une ère nouvelle, caractérisée par la Société de l’Information. Le Burundi, à l’instar d’autres pays du monde, entend développer une société de l’information dans laquelle toutes les activités administratives, politiques, économiques et sociales seront informatisées.
L’information de gestion, celle industrielle, technologique, scientifique, des télécommunications et des réseaux va vite remplacer les anciennes méthodes de gestion non assistées par l’ordinateur.
Dans cette perspective de doter le pays de système numérisé de gestion, le gouvernement encourage déjà les opérateurs à investir dans le secteur des télécommunications, un pilier favori et rempart pour le développement des autres secteurs de la vie nationale. C’est pour cette raison que le pays a emboîté le pas à d’autres pays membres de l’Union internationale des télécommunications dans la migration du système de communication analogique à celui du numérique. La Télévision nationale du Burundi a déjà basculé dans le nouveau système de communication numérique, ce qui permettra à cette institution de notoriété publique d’offrir des services de haute qualité. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication offrent des possibilités face aux changements que les Burundais doivent pouvoir s’en servir convenablement. Ce qui est anormal pour le Burundi, beaucoup de personnes abusent de l’accessibilité de ces moyens de communications pour inciter à la haine et à la violence. L’autorité à le devoir d’inviter les internautes burundais à se servir des moyens de communication selon les règles et le respect de tous. De cette manière, les citoyens pourront bénéficier de dividendes de ceux-ci dans leur vie de tous les jours.

Nathan Ntahondi
Département d’Ubumwe

Ouvrir