Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

EDUCATION> Atelier Saber


Pour le programme alimentation scolaire au Burundi

 

aopmlk Le ministère de l’Education, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a organisé le jeudi 18 mai 2017, en collaboration avec le Programme alimentaire mondial au Burundi (Pam), un atelier sur l’approche systémique pour les meilleurs résultats éducatifs (Saber) pour le programme alimentaire scolaire au Burundi.

 

 La directrice adjointe du Pam au Burundi, Nicole Jacquet, a, dans son discours, informé que le Saber produit des données comparatives et des connaissances sur les politiques et les institutions d’éducation. Et cela dans le but d’aider les pays à renforcer systématiquement leurs systèmes éducatifs. Et de dire qu’en 2013, le Pam a marqué un grand tournant de la mise en œuvre de ce programme d’alimentation scolaire car c’est l’année de démarrage d’un programme ambitieux d’alimentation scolaire basé sur les achats locaux.
Mme Jacquet a indiqué qu’à la fin de 2013, le Pam a développé de nouvelles orientations en matière d’alimentation scolaire qui prennent en compte le Saber. Elle s’est réjouie que de la tenue de cat atelier qui permettra un dialogue fructueux pour se doter d’un plan qui guidera le développement d’un programme national. Ainsi, a-t-elle promis, le Pam s’engage à tout faire pour accompagner cet exercice et ne ménagera rien pour que cela devienne une réalité.

Grâce à ce programme, la réussite des enfants burundais à l’école n’est plus à démontrer

La ministre en charge de l’Education, Janvière Ndirahisha a, dans son allocution, informé que ce programme d’alimentation scolaire est en cours de réalisation dans quelques provinces sous le vocable de cantines scolaires endogènes pour Cibitoke, Bujumbura, Bubanza, Gitega, et cantines scolaires classiques pour Kirundo et Ngozi. Selon Mme Ndirahisha, par le truchement de ce programme, les conditions d’accès, de maintien et de la réussite des enfants burundais à l’école ne sont plus à démontrer.
La ministre Ndirahisha a rassuré que le gouvernement du Burundi reste convaincu que le développement durable est inhérent en l’éducation de qualité et dans divers domaines de ses citoyens. Elle a signalé que cet atelier est un cadre d’échanges assez riche, pour soulever les faiblesses et les opportunités du programme d’alimentation scolaire au Burundi. Les défis relevés vont constituer un socle de réflexion pour une meilleure planification des activités à exécuter, dans le but de rendre fluide l’exercice de rédaction de la Politique de santé et d’alimentation scolaire qui va débuter au mois de juin 2017 avec le l’appui du Centre d’Excellence contre la faim au Brésil.


Ezechiel MISIGARO

Ouvrir