Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

RNI> Menace d’écroulement du pont du ruisseau Nyamanogo


Sa réhabilitation s’avère urgente

 

aaayuiol Sur la route nationale1(RN1), près de l’endroit communément appelé « Iwabo w’abantu », le pont se trouvant sur le ruisseau Nyamanogo a commencé à s’écrouler. Sa réhabilitation s’avère urgente avant que la situation ne s’empire.

 

La route nationale1 qui relie Bujumbura, la capitale burundaise et les régions centre, nord et est du pays, passe sur de nombreuses rivières. Pendant la saison pluvieuse, ces rivières constituent un danger redoutable pour cette route et même pour la municipalité de Bujumbura. Les ponts se trouvant sur cette route ne sont pas également épargnés. Le cas le plus récent est celui du pont se trouvant sur le ruisseau Nyamanogo. Cela a été constaté par la rédaction du quotidien burundais d’informations Le Renouveau le mercredi 19 avril 2017.
Cette rivière Nyamanogo qui menace le pont sur la RN1 sépare le quartier Winterekwa de la zone urbaine de Kamenge et en haut de la route la colline de Karama de la commune Isare. En bas de la route cette rivière sépare le quartier Mirango toujours de la même zone urbaine de Kamenge et une partie de la commune Mutimbuzi.
Sur ce pont, c’est la partie d’en bas qui est menacé. Une partie de la terre utilisée pour soutenir ce pont n’y est plus. Après son écroulement avec les autres matériaux qui s’y trouvaient, ils ont été emportés par les eaux. Une fois y arriver, des signes qui montrent que cette partie va continuer à s’écrouler s’y trouvent notamment les fentes. Les câbles permettant la communication et les tuyaux de la Regideso souterrains qui passent à cet endroit sont à la vue de tout le monde. Pour éviter des accidents éventuels des véhicules et des personnes, des barrières ont été mises à cet endroit pour les empêcher à s’y pencher.
Les habitants de cette localité rencontrés sur le lieu demandent avec insistance à l’Office national des routes et à tous ceux qui le peuvent de bien penser à réhabiliter cet endroit avant que la situation s’empire. C’est une route d’une importance capitale pour le pays, raison pour laquelle réhabiliter ce pont avant son dysfonctionnement est indispensable, ont indiqué les usagers de cette route.

Martin Karabagega

Ouvrir