Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE> Conseil des ministres

 

aaaqdgfj Le Conseil des ministres s’est réuni sous la présidence du chef de l’Etat le jeudi 20 avril 2017 au palais présidentiel de Gitega. Huit points étaient inscrits à l’ordre du jour dont le projet d’ordonnance ministérielle portant création, mission et fonctionnement du Comité de gestion de l’école fondamentale et ou post-fondamentale. Une note relative à la gestion des rivières traversant la ville de Bujumbura était également parmi les points à l’ordre du jour.

 

Selon le document reçu des services du Secrétariat général du gouvernement, le Conseil des ministres de jeudi 20 avril 2017 s’est penché sur des projets de décrets, des projets d’ordonnance et des notes. Il s’agissait du projet de décret portant organisation et fonctionnement de la commission de la concurrence ; du projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’accord de don N° D166-BI entre la république du Burundi et l’Association internationale de développement (Ida) relatif au financement des projets du système de santé « KIRA » signé à Bujumbura le 23 mars 2017 ; du projet d’ordonnance ministérielle portant création, mission, composition et fonctionnement du Comité de gestion de l’école fondamentale et ou post-fondamentale. Le Conseil a également analysé le projet d’arrêté portant mise en place d’une Commission chargée de mettre en place les propositions des critères objectifs de fixation des loyers versés ou perçus par l’Etat.
Le Conseil a également analysé quelques notes. Il s’agissait d’une note relative à la demande de cession d’un terrain en vue de l’aménagement d’un bassin d’écrêtement de la station d’épuration des eaux usées de Buterere contre les inondations ; une note relative à la gestion des rivières traversant la ville de Bujumbura, et une note sur le problème de disfonctionnement d’évacuation des eaux usées, et celui de la station de pompage des Setemu, facteurs de pollution du lac Tanganyika.

Amedee Habimana

Ouvrir