Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

AVENUE PIERRE NGENDANDUMWE> Accident mortel de roulage


Trois personnes mortes et d’autres gravement blessées

 

aaaaaderghn Dans la matinée du jeudi 20 avril 2017, un accident mortel de roulage est survenu à l’avenue Pierre Ngendandumwe. Trois personnes sont mortes et d’autres gravement blessées étaient dans un état critique.

 

Un accident mortel s’est produit sur l’avenue Pierre Ngendandumwe en face de l’école Arc-en-ciel. C’était un bus de transport en commun de marque « Hiace » immatriculé D 3403 A faisant le trajet centre ville vers Kiriri communément appelé « collège ». Comme l’ont indiqué les sources trouvées sur le lieu du drame, ce bus venait de Kiriri vers le centre ville. Les mêmes sources ont fait savoir que ce bus a échappé au contrôle du chauffeur à cause du système de freinage devenu nul, à voir la vitesse dans laquelle il roulait avant de causer les dégâts.
Arrivé à la hauteur de l’école Arc-en-ciel, il a d’abord cogné une voiture immatriculée D 3408 A qui roulait dans son sens contraire avant de bondir pour encore une fois cogner un des manguiers plantés de part et d’autre tout au long de cette route et une personne est morte sur le champ. Deux autres personnes ont par la suite succombé à leurs blessures, faisant un bilan de trois morts au total. Le bus a été gravement endommagé. A l’arrivée de la rédaction du quotidien burundais d’informations Le Renouveau, des personnes gravement blessées appelaient les passants au moment où d’autres allongés par terre étaient dans le coma.
Les passants en possession des véhicules et les travailleurs de la Croix-Rouge Burundi ont beaucoup aidé dans le transport des blessés vers différents hôpitaux. Compte tenu de la gravité de l’accident, les personnes qui ont assisté à cet accident demandent avec insistance à la police chargée de la circulation routière d’être rigoureuse dans le contrôle des véhicules. Cela pourrait aider à réduire le nombre de ce genre d’accidents qui emportent des vies humaines et des biens matériels. Tout véhicule en mauvais état doit avoir le refus de toute circulation, ont-elles insisté.

Martin Karabagega

Ouvrir