Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PREMIERE DAME> Réception d’un don de matériels pour l’orphelinat Umusamariya w’imbabazi de Buye

Pour accueillir les orphelins dans de bonnes conditions

aaaaqzjkLa Première dame, Denise Nkurunziza, a reçu le 17 mars 2017, un don de la part de l’ambassade de Chine de 100 lits pour enfants, trois téléviseurs, trois ordinateurs et trois frigos. C’est pour accueillir les orphelins dans de bonnes conditions.

L’ambassadeur de Chine au Burundi, Zhuo Ruisheng, a informé qu’il rejoint la fondation Buntu dans sa noble cause de charité pour démontrer la solidarité et la fraternité du peuple chinois à l’égard de leurs frères et sœurs burundais.
Et d’ajouter que la Chine s’engage à aider le Burundi à renforcer sa capacité d’auto développement sur le plan socioéconomique. M. Ruisheng a indiqué que c’est dans le même souci que le gouvernement chinois a accordé une aide d’urgence de 5 000 tonnes de riz aux sinistrés de la province de Bubanza qui traverse une période de disette.
La première Dame a salué les bonnes relations entre la Chine et le Burundi et de dire que ce don est accordé grâce à celles-ci. Selon elle, ce n’est pas la première fois que la Chine soutient le Burundi et elle n’a nul doute qu’elle va continuer de le faire.
La Première dame a remercié, au nom de cet orphelinat, ce don de matériels qui vient à point nommé pour accueillir les orphelins demandeurs. Ce don est composé de cent lits pour les enfants, équipés de matelas, couvre-lits, moustiquaires, oreillers, jouets et couvertures. En plus de ces lits, il y a trois téléviseurs, trois ordinateurs et trois frigos.
Denise Nkurunziza a fait savoir que cet orphelinat ne va pas accueillir seulement les orphelins de la province de Ngozi mais de tout le pays. La Chine, à travers ce don, a-t-elle souligné, aide le Burundi de demain, qui sont ces enfants, à devenir des personnalités importantes de ce pays. Elle n’a pas manqué de dire que ces enfants seront reconnaissants lorsqu’ils auront appris qu’ils auront été ce qu’ils seront grâce à la Chine.
Ezechiel Misigaro

Ouvrir