Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

SECURITE> Départ des militaires burundais en Somalie pour la relève

952 militaires vont remplacer leurs confrères

0azerLes militaires burundais du 40 ème bataillon ont pris l’avion le jeudi 16 février 2017 pour la Somalie au niveau de l’Amisom. Ils vont faire la relève du 34ème bataillon qui a déjà dépassé une année suite aux enjeux techniques. Les 952 militaires vont remplacer leurs confrères.

Le Burundi a déployé des militaires de maintien de la paix en Somalie depuis décembre 2007 sous l’appel de l’Union africaine afin d’y ramener la paix. Les insurgés Al Shabbab s’étaient faits maîtres dans ce pays et le Burundi a été parmi les pays qui ont été sollicités et a accepté de fournir des troupes, a fait entendre le porte-parole des Forces de défense nationale, Colonel Gaspard Baratuza. Ce dernier a tenu à signaler que les forces de défense nationale comptent aujourd’hui des militaires brevetés en mission de maintien de la paix dans le monde entier, raison pour laquelle les rotations leur étaient très aisées pour trouver ceux qui suppléaient ceux qui terminent leur mandat.
Aujourd’hui, c’est le tour du 40ème bataillon qui va relever le 34ème bataillon qui a déjà dépassé une année suite aux enjeux techniques. Les 952 militaires vont remplacer leurs confrères, a dit M.Baratuza.
A propos des arriérés de salaires des militaires burundais, M. Baratuza a fait savoir que cette question a été évoquée et manipulée longtemps par des détracteurs. Avec la récente visite du commissaire paix et sécurité de l’Union africaine au Burundi, les choses se sont mises en bon chemin et ont enlevé les obstacles qui se trouvaient dans les textes en signant l’addenda du mémorandum.

Les salaires de deux mois et demi seront mis sur les comptes respectifs incessamment
Selon un récent message, les salaires de deux mois et demi de 2016, c’est–à-dire janvier, février et 14 jours du mois de mars, vont être incessamment disponibles à la banque centrale. Ils vont être directement transférés sur les comptes respectifs des militaires. M. Baratuza a aussi signalé que pour le reste, il y a un compte qui a été ouvert dans l’une des banques commerciales sur lequel le reste des dus doit y être transféré afin qu’il arrive aux bénéficiaires.

Martin Karabagega

Ouvrir