Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Ministère du commerce > Réalisations de l’année 2016

Le taux des réalisations est évalué à 93,4%

La ministre du Commerce, de l’industrie et du tourisme, Pélate Niyonkuru a présenté le mardi 14 février 2014, les réalisations de son ministère pour l’année 2016. Malgré les contraintes rencontrées, le taux des réalisations est évalué à 93,4 %.

Dans le cadre de la promotion et du développement du commerce intérieur, le ministère a assuré le suivi des stocks et des prix des produits de première nécessité sur les marchés pour éviter et prévenir les pénuries et les spéculations éventuelles.
Une nouvelle antenne commerciale région-ouest a été mise en place en 2016 et des réunions de sensibilisation sur le respect des prix fixés ont été régulièrement organisées.
Plusieurs réunions d’échanges et de concertations avec les représentants des commerçants et des industriels œuvrant sur le territoire national sur la problématique d’augmentation de la production et la diversification des exportations ont eu lieu.
.En vue de mettre en place un cadre légal et réglementaire favorable à l’activité économique en se basant sur les meilleures pratiques commerciales en vigueur dans la sous-région, trois ordonnances ministérielles des textes d’application du code de commerce ont été signées et trois autres sont en cours de signature. Le commerce ambulant a également été suivi de près.
Dans le domaine de l’industrie, la politique nationale d’industrialisation a été élaborée et validée avec l’appui du Programme des nations unies pour le développement (Pnud).
Le ministère a élaboré et validé la Stratégie nationale du développement de la chaîne de valeur du cuir au Burundi et son plan d’actions.
Dans le domaine de l’artisanat, le projet de loi régissant l’artisanat au Burundi a été élaboré.
Dans le domaine du tourisme, 127 sites touristiques ont été identifiés et 50 panneaux de signalisation et d’information ainsi que deux panneaux cross road ont été implantés. ; Environ 365 060 touristes sont entrés au Burundi avec des recettes de 5,9 millions de dollars américains.

Société sucrière de Moso « Sosumo»
Concernant le sucre, la Sosumo a produit 23 848 tonnes de sucre pendant la campagne 2016-2017. Cette production est supérieure à celle de 2015-2016 qui était de 23 012 tonnes.
Pour augmenter la production, la Sosumo a fait le drainage de la rivière Malagarazi permettant la récupération annuelle de 100 hectares de nouvelles terres à planter. Il y a aussi l’achat d’un camion anti-incendie pour la protection civile et l’acquisition des engins agricoles constitués de quatre tracteurs.

La Brarudi
Au cours de l’année 2016, la société de Brasserie et limonaderies du Burundi « Brarudi » a fait de grandes réalisations bénéfiques pour l’Etat, l’économie et la population, notamment 142 milliards de Fbu de taxes payées au trésor public; et 88 milliards de FBu réinjectés dans l’économie burundaise à travers divers fournisseurs burundais de biens et services.

Les contraintes
Au cours de l’année 2016, le ministère a rencontré plusieurs défis dont les plus importants sont notamment l’insuffisance des moyens humains, matériels et financiers ; le manque d’infrastructures appropriées pour le Bureau de normalisation et de contrôle de la qualité (Laboratoires et équipement) ; le chevauchement des services étatiques dans la mise en œuvre des actions de promotion du tourisme au Burundi ; la Commission nationale de la concurrence qui tarde à être mise en place pour assurer l’équité dans le commerce.

Perspectives
Le ministère compte suivre de près le niveau des stocks des produits de première nécessité et de grande consommation sur les marchés et prévenir la spéculation ; élaborer un plan de distribution annuel 2017 du sucre par rapport à la production annuelle et en indexer le prix en tenant compte de la distance des lieux de vente et de distribution.
Il compte aussi élaborer une stratégie de protection et de promotion des produits d’exportation et mobilisation des opérateurs économiques à travailler avec les banques pour promouvoir les Petites et moyennes entreprises et constituer une base de données sur le commerce extérieur du Burundi (importations, exportations et réexportations).
Dans le but de promouvoir les exportations et rationaliser les importations, le Bureau burundais de normalisation (BBN).va poursuivre l’harmonisation des normes au niveau national, effectuer des analyses de laboratoire et poursuivre le travail de délivrance des licences pour l’application de la marque B.B.N. et de certification des produits.
Enfin, dans la cadre de la fortification des aliments pour lutter contre la malnutrition chronique, le BBN continuera à vérifier que les aliments produits localement, spécifiquement les huiles végétales, la farine de maïs et de blé sont fortifiés en éléments nutritifs comme la vitamine A et le fer, conformément à la politique nationale de fortification des aliments au Burundi.

Floride Ndakoraniwe

Ouvrir