Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

FEDERATION DE FOOTBALL DU BURUNDI> Coupe de l’Unité, résultats des demi-finales

Messager Ngozi contre Vital’0, l’affiche de la finale

 

DSC 0730Les deux équipes se sont qualifiées lors des matches des demi-finales qui se sont joués le mardi 10 janvier 2017 au stade Prince Louis Rwagasore. Messager Ngozi, en levée de rideau, s’est difficilement imposé devant Musongati de Gitega (1-0). But inscrit par Enock Nsabumukama (30’). C’est sur le même score, 1-0, que Vital’0 a gagné devant Lydia Ludic Burundi, but marqué par Junior Kavumbagu (22’). La finale se jouera le 5 février, date de la célébration de la fête de l’Unité nationale, dans la province de Gitega.

 

Le public avait répondu nombreux et celui de l’intérieur du pays s’était déplacé avec des tambours et des trompètes. Il y avait beaucoup d’animation et le stade Prince Louis Rwagasore a vibré à l’image d’une compétition internationale. Les tribunes, comme les pourtours étaient pleines, un climat doux et une petite pluie ont arrosé la pelouse synthétique du stade Prince Louis Rwagasore pour mieux faire circuler le ballon.
Pour la première demi-finale, entre Messager Ngozi et Musongati, les deux équipes ont mis beaucoup de temps d’observation avant d’entrer dans le match. Pour la simple raison qu’elles s’étaient rencontrées en phase des poules. La première action dangereuse a été déclenchée à la vingtième minute de jeu par le club Musongati par un tir puissant de Tachi Ndizeye, qui a failli trouver la lucarne de Dieudonné Ntibahezwa, le portier de Messager Ngozi.
A la 23e minute, Messager Ngozi a répondu par un centre d’Amini Abdoul mais Iddy Museremu était trop court pour mettre, de la tête, le ballon dans les filets.
Il a fallu attendre la trentième minute pour soulever le public. Iddy Museremu élimine deux défendeurs et remet la balle à Enock Nsabumukama, bien placé à l’entrée de la surface de réparation, et ce dernier, de son pied gauche, a logé le cuir dans la lucarne d’Yvan Rugumandiye, le portier de Musongati. C’était l’ouverture du score pour Messager Ngozi.
Le public attendait la réaction de Musongati, qui jusque là détenait un grand pourcentage pour la possession du ballon, mais jusqu’à la pause, le bloc constitué par les joueurs de Messager Ngozi était infranchissable. Le score n’a pas changé à la mi-temps.
A la reprise, le coach de Musongati, Vivier Bahati, a renforcé le secteur offensif en éjectant deux attaquants frais. Les joueurs de Musongati vont passer presque toute la deuxième période dans le camp de Messager Ngozi sans toutefois trouver la faille malgré les multiples occasions qu’ils ont eues. La défense de Messager Ngozi a tenu bon jusqu’au coup de sifflet final.

Junior Kavumbagu propulse Vital’0 en finale

C’est grâce à l’unique but de la rencontre qu’il a marqué de la tête, à la 22e minute de jeu, reprenant le corner de Gaël. Le match était équilibré et la possession partagée. A la 26e minute de jeu, Vital’0 a failli doubler le score sur une frappe puissante de Steve Nzigamasabo qui s’est écrasé sur la transversale avant de sortir. Le score, jusqu’à la pause, est resté d’un but à zéro en faveur de Vital’0.
A la reprise, les joueurs de Lydia Ludic Burundi ont joué plus haut, se créant beaucoup d’occasions de but notamment par Thomson, Pascal ou Tchabalala, sans toutefois trouver le chemin des filets.
A la 68e minute, Kiza Fataki, le latéral gauche de Vital’0 donne un centre millimétré pour Jules Ulimwengu, qui pose, de la tête, le ballon dans les filets. Mais l’arbitre assistant lève son drapeau signalant une position de hors jeu. Malgré toutes les tentatives des joueurs de Lydia Ludic, le score restera inchangé jusqu’au coup de sifflet final.
Signalons tout de même que la formation de Lydia Ludic Burundi a terminé le match à dix suite à l’exclusion de Gilbert Demunga, qui a reçu un carton rouge pour un coup volontaire sur Emery Nimubona, le défenseur de Vital’0.

KAZADI MWILAMBWE

Ouvrir