Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Ewe Burundi urambaye> Lancement de l’année 2020-2021

Le programme «Ewe Burundi urambaye» a procédé au lancement de ses activités pour la période 2020-2021 le jeudi 23 juillet 2020. Le général de Brigade Gaspard Baratuza a effectué ce travail dans les provinces de Muramvya et Bujumbura. La population, l’administration et les forces de défense sont appelées à promouvoir la plantation et la protection de l’arbre ainsi qu’à promouvoir tout ce qui va dans le sens de la protection de l’environnement. eweburundi

Le programme «Ewe Burundi urambaye» a lancé les activités de l’année 2020-2021 à travers tout le pays, le jeudi 23 juillet 2020. En province de Muramvya, le lancement a été effectué sur la colline Camumandu de la commune Rutegama. A cette occasion, le Général de brigade Gaspard Baratuza parrain des provinces de Muramvya et Bujumbura dans le cadre de ce programme,   s’est associé aux administratifs et à la population de ces localités dans le travail des germoirs. Pour le gouverneur de la province de Muramvya, Diomède Nzambimana, la population n’a qu’à se réjouir des actions menées par le programme «Ewe Burundi urambaye» pour la protection de l’environnement. En effet, le Burundi a déjà souffert  des conséquences liées aux changements climatiques. Ces dernières ont perturbé l’économie et le développement du pays. Les arbres sont alors des instruments incontournables dans la protection de l’environnement. C’est la raison d’ailleurs de la mise en place du programme «Ewe Burundi urambaye» pour promouvoir la protection de l’environnement. Ainsi, les activités prévues pour l’année 2020-2021 vont certainement améliorer  le visage verdoyant du pays. En effet, les deux millions d’arbres qui sont plantés chaque année dans le cadre de ce programme ne peuvent pas passer inaperçus. M. Nzambimana apprécie positivement ce travail.      Il appelle les parents à envoyer leurs enfants dans les camps d’été qui est une occasion d’ailleurs d’apprendre le patriotisme en plus des travaux de protection de l’environnement.        Le Général de brigade Gaspard Baratuza indique que l’absence de l’arbre est synonyme de l’absence de la vie. Le programme est donc un moyen d’anticiper la lutte contre la sècheresse pour promouvoir une bonne santé et une vie saine. Il s’insurge contre tout ce qui viendrait détruire les fruits du travail de protection de l’environnement. Ce sont tout simplement les ennemis de l’environnement à combattre. La population doit rester vigilante pour éviter les feux de brousse et les éteindre rapidement s’ils surgissent.  Il faut se précipiter à tracer les pistes qui pourront freiner les feux de brousse. Les éleveurs sont aussi souvent, des ennemis de la protection de l’environnement. Il précise que les sanctions sévères sont prévues pour tout auteur du forfait. Un appel a été lancé à la population pour effectuer toute autre action allant dans le sens de la protection de l’environnement. Après le travail à Muramvya, M. Baratuza s’est rendu en province de Bujumbura pour la même activité. 

Au moins dix arbres forestiers ou agro-forestiers

Le gouverneur de la province de Muramvya se réjouit du pas franchi dans la protection de l’environnement dans sa province. Il souhaite cependant que tout espace libre soit couvert par les arbres. A côté de la protection de l’environnement, M. Nzambimana dresse toute une liste de besoins qui sont satisfaits grâce à l’utilisation de l’arbre. Au-dessus de tout, il y a le développement économique. Ainsi, il appelle tout un chacun à planter au moins dix arbres forestiers ou agro-forestiers sans oublier les arbres fruitiers par an pour apporter sa contribution. La plantation doit être accompagnée par la protection de ces arbres. M. Nzambimana trouve que les administratifs doivent prendre les devants dans la protection de l’environnement pour préparer une vie saine aux générations à venir. 

Absence de l’arbre égale absence de vie

Le gouvernement, à travers le programme Ewe Burundi urambaye, a octroyé toutes les communes du pays les matériel tels que les houes, les pelles, les râteaux, les arrosoirs, les   bottes, les pioches, les machettes, les rouleaux de corde en vue de les permettre de réaliser facilement les activités nécessaires à la protection de l’environnement.


Alfred Nimbona

Ouvrir