Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ESCEM> Cérémonies de remise des certificats

Sous le haut patronage  du chef d’Etat-major adjoint, Lieutenant général Joseph Ndayishimiye,  la direction de l’Ecole de commandement et d’Etat-major (Escem), a procédé,  le vendredi 24 juillet 2020, aux cérémonies officielles de remise des certificats aux lauréats de la 3e promotion. Au total trente officiers supérieurs ont reçu leurs certificats de commandement.iscam3

Dans son mot d’accueil, le commandant  de l’Escem, Jean Berchmans Nduwimana,  a d’abord informé que cette école a été initiée pour être en conformité avec d’autres pays de la Communauté est-africaine en vue de renforcer les capacités des militaires de la sous région par une éducation militaire et civique. M. Nduwimana a ensuite ajouté que les lauréats certifiés ont bénéficié de cette formation pendant une période de quatre mois. « Au cours de cette formation, les lauréats bénéficient principalement des différentes  techniques de travail qui vont ensuite les aider dans l’accomplissement des missions qui leur seront confiées, car, ces certificats reçus leur permettront de diriger les bataillons mais aussi de travailler dans les différents Etats major brigades du pays », a affirmé M. Nduwimana.


Mise à profit des connaissances acquises

Dans son discours de circonstance, Joseph Ndayishimiye, chef d’Etat-major adjoint, a informé qu’au moment de la création de l’Escem, la Force de défense nationale du Burundi a été inspirée par une grande nécessité de former des officiers capables de diriger avec confiance des troupes, mais aussi de s'acquitter efficacement des tâches qui leur sont assignées au niveau du bataillon, aussi bien en temps de paix qu’en temps de guerre. « Avec les différentes techniques apprises au cours de la formation, il y a des raisons de croire que chaque officier supérieur qui obtient son diplôme aujourd'hui est équipé d’outils dont il a besoin pour réussir dans ses futures activités professionnelles au sein de l’armée», a affirmé M. Ndayishimiye.Ce dernier  a également signalé que les programmes de cette formation visent à améliorer les performances professionnelles des militaires, tout en mettant un accent particulier sur les capacités de commandement et de leadership. M. Ndayishimiye a précisé que cette éducation a créé un lien attendu depuis longtemps entre l'éducation et la gestion des talents, ce qui signifie que les futures promotions et affectations d'un officier supérieur seront basées sur ses performances au sein du système de militaire professionnel.  Pour terminer, le chef d’Etat-major adjoint a félicité tous les lauréats certifiés du pas franchi en matière de commandement, et leur a demandé de ne pas laisser s’échapper les connaissances acquises, mais plutôt de les mettre à profi afin de perpétuer  cette bonne  éducation dans les différents services de leurs unités respectives.

Avit Ndayiragije

Ouvrir