Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Commune Gatara > Etat des lieux de la planification familiale

Gatara est l’une des communes de la province de Kayanza. Elle est la plus peuplée au Burundi avec une population de 104 892 habitants, soit une densité de 1003 habitants par kilomètre carré. Face à cette densité élevée, la population commence à être consciente de la limitation des naissances.

Dans un entretien nous accordé, l’administrateur de la commune Gatara, Dévote Ndayizeye fait savoir que la commune enregistre une forte densité. « Nous avons une population de 104 892 habitants, soit une densité de 1 003 habitants par kilomètre carré. Cette population vit de l’agriculture et de l’élevage. Comme nous faisons face à un problème de manque de terre à cultiver, nous avons approché les autorités de la Régideso pour qu’elles nous donnent de l’électricité. Grâce à cette dernière, ceux qui n’ont pas de terre à cultiver peuvent s’occuper d’autres métiers.  C’est notamment la couture, la soudure, la poterie etc. D’autres travaillent dans des salons de coiffure. Tous ces métiers sont des activités génératrices de revenus. Par conséquent, elles procurent de l’argent qui fait vivre ceux qui les pratiquent », précise-t-elle.

Des séances d’échange sur la planification familiale

Mme Ndayizeye informe que pour faire face à la forte démographie, les administratifs à la base, en collaboration avec les agents de santé communautaire, fournissent beaucoup d’efforts en organisant des séances d’échange sur la planification familiale. « Avant, les couples pouvaient même mettre au monde plus de dix enfants sous prétexte que les enfants constituent une source de richesse. Aujourd’hui, conformément à la politique du gouvernement concernant la planification familiale, nous sensibilisons la population pour limiter les naissances jusqu’à trois enfants. Certains ont déjà mis en pratique cette suggestion. Nous continuons les sensibilisations car, le changement de comportement est un long processus », ajoute-t-elle. L’administrateur de la commune Gatara affirme que, bien que la densité reste élevée dans cette commune, elle est satisfaite du comportement de toute la population en général. Celle-ci commence à être consciente des bienfaits de la limitation des naissances.Elle a interpelle toute la population de la commune Gatara à continuer à limiter les naissances pour leur bien-être.       

   Rose Mpekerimana     

Ouvrir