Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Zone Mubuga> Station de lavage du café

Après la campagne café, diverses activités continuent sur les stations de lavage.  Des nouveaux ouvriers sont  recrutés pour continuer avec les activités de triage du café, de séchage et de remplissage de sacs pour faciliter le stockage. Ces activités permettent d’occuper utilement les élèves en vacances et d’autres personnes qui  se retrouvent inoccupées  pendant la saison sèche. Rencontrée sur la station de lavage sur la colline Mirama de la zone Mubuga en commune et province de Gitega, Evelyne Irankunda nous parle du profit qu’elle tire de l’activité de triage du café à cet endroit.

caféMlle Ndikumana indique que pas mal d’ouvriers  sont recrutés après la campagne café pour faire le triage, le séchage et le remplissage des sacs. Affectée à la tâche de triage, elle  fait savoir qu’il s’agit d’une occupation utile, étant  donné que les travaux champêtres diminuent pendant  la période d’été. Avec cette activité, notre interlocutrice indique  qu’à la rentrée scolaire, elle contribue valablement à l’achat du matériel scolaire. « J’ai aussi une chèvre et des poules que j’ai achetées grâce à l’argent tiré de la même activité», ajoute Mlle Ndikumana. Une somme de 2 000 francs burundais est le salaire journalier pour les tâches de triage et de séchage.
Même de petits enfants en profitentL’activité de triage du café est aussi effectuée par de petits  enfants du fait qu’elle ne nécessite pas de force mais cela n’empêche pas que même les adultes la fassent aussi. Ezéchiel Mbonigaba, un homme adulte rencontré  aux alentours de la station de lavage Mirama, fait savoir que lui aussi s’occupe de ce genre d’activités pendant l’été. « Comme je n’ai  pas de  champs maraichers à exploiter pendant l’été, je m’occupe des activités de séchage et de remplissage des sacs ici à la station de lavage », signale M. Mbonigaba. Grâce à ces  activités, il échappe aux  ligalas et trouve aussi de l’argent pour couvrir certains  besoins familiaux. Adultes, petits enfants et jeunes profitent donc des activités d’après la campagne café qui arrivent pendant leur période de détente.  Ces activités commencent souvent avec la fin du mois de juin et peuvent durer deux mois selon la quantité de café collecté par la station.

Eric Sabumukama

Ouvrir