Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

QUARTIER NYABAGERE> Occupation des élèves en vacances

Au quartier Nyabagere de la zone Gihosha dans la commune urbaine de Ntahangwa dans la municipalité de Bujumbura, les élèves en vacances s’occupent différemment selon leurs conditions  de vie.  Certains sont encadrés dans des centres d’encadrement créés à cet effet d’autres exercent des activités génératrices de revenus tandis que d’autres encore restent à la maison pour s’occuper des tâches ménagères. Il y en a même qui profitent des vacances pour visiter  l’intérieur du pays.Elève 2 

Dans un entretien avec certains élèves du quartier Nyabagere en vacances, ils indiquent  que la période de vacances est une période de changement d’activités et non pas une période  de repos comme certains l’imaginent.          « C’est pourquoi, nous ne pouvons pas rester les bras croisés en attendant tout de nos parents.  Nous  devons donc s’occuper utilement en exerçant des activités génératrices de revenus. Cela dans le but d’épauler  nos  parents dans l’achat du matériel scolaire et dans le paiement du minérval  à la rentrée scolaire »ont-ils souligné. Quant à la question de savoir les activités exercées pendant cette période et qui génèrent des revenus, ces élèves ont signalé que dès le début des vacances, ils cherchent de l’emploi dans les chantiers de construction et y travaillent comme aide-maçons.     « C’est un travail fatigant mais qui génère des revenus », ont-ils précisé. Ils ont ajouté qu’une autre activité exercée pendant cette période est la fabrication des briques. Ces dernières sont fabriquées donc en grande quantité pendant  la saison sèche car pendant la période  pluvieuse, on enregistre beaucoup de pertes.

 S’occuper utilement

Selon Jean-Marie Nibigira, l’un des élèves avec qui nous nous sommes entretenu les fabricants des briques sont payés selon la quantité fabriquées par jour. De ce fait, celui qui est trop assidu encaisse beaucoup d’argent. Pour notre interlocuteur, à la fin des vacances, il se retrouve avec une somme importante et c’est un avantage pour lui et sa famille. Nos interlocuteurs ont profité de l’occasion pour lancer un appel aux autres élèves en vacances d’éviter les ligalas en vue de s’occuper utilement. 

Emélyne Iradukunda

Ouvrir