Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Les ASSOCIATIONS LOCALES> Leur rôle dans la lutte contre la propagation de la Covid-19

Les associations locales jouent un rôle important dans la lutte contre la propagation de la Covid-19. Elles  sensibilisent souvent  leurs membres à mettre en application les mesures prises par le ministère en charge de la santé publique  qui visent à lutter contre la propagation de cette pandémie.  locales


Dans un entretien du 2 juillet 2020 avec Onesphore Twagiramungu, médecin directeur adjoint chargé des soins à la Clinique van Norman de Ngagara et en même temps commissaire à la santé au sein de l’association Action pour la paix et le développement communautaire (Apadeco), il indique que les associations ont un grand rôle à jouer dans la lutte contre la propagation de la Covid-19. « Parmi les axes stratégiques de notre association figure également la promotion de la santé et du bien-être. C’est pourquoi nous organisons souvent des séances de sensibilisation à l’endroit de nos membres et ces derniers sont, à leur tour, invités à sensibiliser la communauté dans laquelle ils vivent, l’objectif étant de lutter contre certaines maladies et promouvoir la santé communautaire », a dit M. Twagiramungu.


Eviter la progation des rumeurs

Pendant cette période de pandémie de la Covid-19, l’association sensibilise ses membres sur les mesures prises par le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le sida  qui visent à stopper la propagation de la pandémie. Les membres de son association sont également invités à éviter la propagation des rumeurs pendant cette période. M. Twagiramungu fait remarquer que lors des séances de sensibilisation, les membres de l’Apadeco sont informés que  la mise en application des mesures prises par le ministère de tutelle permet non seulement de se protéger contre de la Covid-19 mais également de se protéger contre d’autres maladies. Il salue  la décision récemment prise par le gouvernement du Burundi de réduire le prix du savon jusqu’à 50 % et la disponibilisation de l’eau à moins chères en vue de lutter contre cette pandémie. Selon toujours notre interlocuteur, à la suite des visites effectuées régulièrement dans les différents coins du pays, le constat est que la mesure de se laver régulièrement les mains n’était pas possible pour tout le monde à cause du manque de produits d’hygiène. Il espère alors que les nouvelles mesures annoncées par le chef de l’Etat vont contribuer efficacement dans la lutte contre cette pandémie. 


Emelyne Iradukunda

Ouvrir