Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ZONE URBAINE DE KANYOSHA> Régularisation des mariages illégaux

Dans le but de limiter les conflits familiaux ainsi que de renforcer la cohésion sociale et les droits des personnes et des familles, le gouvernement du Burundi a adopté une loi régissant les droits des personnes et familles au Burundi.  Selon le chef de la zone urbaine de Kanyosha,   depuis l’adoption de la loi y relative, plus     de 8 500 couples ont régularisé leur union.urbaine


Dans un entretien nous accordé  Jean-Pierre Niyonkuru, le chef de la zone urbaine de Kanyosha en commune urbaine de Muha, indiquée d’abord indiqué que la population de Kanyosha, depuis la promulgation de la loi, sur les droits des persoones et familles a été beaucoup sensibilisée sur l’importance de fse marier légalement ou le régulariser un mariage illégal, pour le pays, les mariés ainsi que les enfants  issus de cette union. M. Niyonkuru ajoute que  dans le programme   de sensibilisation de la population, « on s’est beaucoup focalisé  sur les couples illégaux pour qu’ils puissent se faire inscrire dans le registre de l’Etat civil,  exactement après avoir régularisé le mariage ».« Vu l’importance du mariage légal dans une famille, nous continuons toujours ce programme, et chaque mois,  nous recevons des couples qui viennent  pour régulariser leur mariage », a signale M. Niyonkuru.  

Réduction des conflits familiaux

Cette politique du gouvernement a contribué significativement dans la réduction des conflits familiaux, ainsi que  du concubinage  qui s’observait   souvent dans certaines familles. « Et  des séances de sensibilisation  vont continuer dans le but d’éradiquer de tels comportements dans les esprits des citoyens », rassure M. Niyonkuru.


Beaucoup d’autres avantages

A la question de savoir les  principaux avantages  d’un mariage légal, le chef de la zone urbaine Kanyosha a mentionné qu’actuellement et même dans le temps, le mariage légal présente beaucoup d’avantages dans plusieurs domaines de la vie familiale.  Il s’agit, entre autres, du remède aux conflits familiaux, de la gratuité des soins de santé pour les enfants de moins de cinq ans et de la gratuité des frais de scolarité ainsi que l’accouchement gratuit pour les femmes enceintes.« Ces derniers temps, pour beaucoup de cas observés, la majorité des enfants issus des mariages illégaux ne sont presque pas tous enregistrés dans les registres de naissance», informe M. Niyonkuru. Ce  qui pose beaucoup de problèmes, surtout quand  il est question de bénéficier de certains services gratuits offerts par l’Etat comme la gratuité des soins de santé et de scolarité ainsi que l’accouchement pour les femmes, car, l’extrait d’acte de mariage fait partie des documents exigés par les établissements sanitaires publics.Le chef de la zone urbaine de Kanyosha a vivement remercié l’Unicef qui a consacré ses moyens à l’activité d’enregistrement des mariages dans cette zone ainsi que la population qui a répondu et continue de répondre massivement à cet appel.


Avit Ndayiragije

Ouvrir