Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

EDITORIAL>

Officiellement  ouverte le  27 avril dernier, la campagne électorale s’est clôturée le dimanche 17 mai 2020 à travers tout le pays,  ouvrant ainsi  toutes grandes les portes des élections de ce mercredi 20 mai 2020. Il s’agit d’un événement d’une grande portée nationale auquel les Burundais remplissant toutes les conditions exigées par la loi participeront dans l’ordre, la  discipline, la sérénité et la responsabilité citoyenne, pour se  choisir un  président de la République, des  députés et des conseillers communaux, soit un triple scrutin devant  se dérouler de façon simultanée. C’est donc sur le plan essentiellement  politique, l’événement  le plus  attendu par tout le peuple burundais, après une campagne électorale qui ressemblait plutôt  à un marathon et dont seuls les concurrents  les plus méritants auront  leurs médailles,  après la proclamation des résultats par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), la  seule habilitée pour le faire. C’est donc de cette seule Ceni que nous apprendrons  le nom  de celui qui occupera légalement  le Fauteuil suprême, les noms des députés qui siégeront à l’Assemblée nationale et ceux des conseillers communaux.

Mettant  Dieu avant tout et respectueux des libertés  religieuses, le parti CNDD-FDD a préféré clôturer sa campagne électorale le samedi 16 mai 2020, à Bujumbura, capitale économique du Burundi, permettant ainsi à l’immense majorité de croyants d’aller prier, le dimanche, dans les différents lieux du culte légalement reconnus dans  notre pays. C’est en  bon croyant que le candidat du parti CNDD-FDD  le Général Major Evariste Ndayishimiye s’est toujours dit optimiste quant à l’issue du scrutin présidentiel. C’est fort du soutien  sans  faille du président de la République Pierre Nkurunziza qui n’a cessé d’être à ses côtés tout  au long de sa campagne électorale, que le candidat du parti CNDD-FDD à l’élection présidentielle a toujours  affiché son optimisme  en présence d’une marée  humaine de Bagumyabanga venus l’écouter,  l’applaudir  et  lui promettre, du fond  du cœur et de la raison, de contribuer largement à sa victoire  à l’élection  présidentielle de ce mercredi. Sans  oublier d’autres nombreux sympathisants issus d’autres formations  politiques. Comme nous l’avons bien indiqué dans l’un de nos précédents  éditoriaux,  chaque compétiteur électoral ne récoltera que ce qu’il aura semé, la victoire ne devant appartenir qu’aux candidats  d’une riche expérience politique, présider  aux destinées d’un pays n’étant  pas une mince affaire. Le  prochain président  de la République sera celui qui aura su convaincre en présentant des projets  de société réalistes et réalisables répondant aux attentes et aux aspirations  du peuple burundais désireux de jouir pleinement  d’un bon climat de paix et de sécurité propice à un développement pérenne,  l’actuel Plan national de développement en constituant l’axe majeur.Apprêtons-nous aux élections démocratiques, libres, transparentes et inclusives sans baisser les bras, comme ne cesse de nous  y appeler le chef  de  l’Etat Pierre Nkurunziza, principal artisan des travaux  de développement qui ont remis à l’honneur  la  valeur du travail, dans la paix, la sécurité et la démocratie. Apprêtons-nous y, en faisant toujours  victorieusement face à nos détracteurs qui seront amèrement  déçus par le bon  déroulement des élections et  par les bons résultats qui en seront issus, car étant  ceux  souverainement et librement décidés par les Burundais eux-mêmes.


Louis Kamwenubusa.

Ouvrir