Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Association Menyeshakazoza keza> Formation et autonomisation des petites associations

Dans le cadre de la lutte contre le chômage, l’association collective «Menyeshakazoza keza» forme des gens sur  comment constituer  et rendre autonomes de petites  associations. Le samedi 16 mai 2020, au quartier Ruziba zone urbaine de Kanyosha dans la mairie de Bujumbura,  le représentant légal de la dite association nous a accordé un entretien, Mathieu Bashikako a fait savoir  que les membres ont déjà compris le rôle des associations dans l’auto-développement économique.IMG A1

Les activités de l’association collective «Menyeshakazoza keza» ont été préalablement soutenues et encadrées par Care Burundi sur la formation des associations à travers le projet d’épargne et crédit dit «Biraturaba». Quand Care Burundi s’est retiré, les membres de l’association collective «Menyeshakazoza keza» ont poursuivi le projet d’épargne et de crédit initié avec le partage de leurs cotisations à la fin de l’année, a-t-il informé. 

Partage des connaissances

A son tour, l’association partage les connaissances acquises avec d’autres personnes intéressées afin de constituer de petites associations d’épargne et de crédit dans différentes localités du quartier Ruziba. Notre interlocuteur a expliqué que les membres desassociations déjà formés et encadrés ont compris le rôle des associations surtout dans leurs projets d’épargne et de crédit. Car, les crédits aident les membres à initier de petits emplois surtout dans le domaine commercial.  M. Bashikako  a dit que des boutiques alimentaires appartenant aux associations formées sont mises en place pour soutenir les membres en particulier. «Si un membre n’a pas d’argent pour satisfaire à certains de ses besoins, il a le droit de s’approvisionner à la boutique avec garantie de payer la dette à la fin du mois», a fait savoir M. Bashikako. Le représentant légal de l’association collective « Menyeshakazoza keza » conseille la population de travailler en associations pour lutter contre le chômage. Il demande aussi aux autorités habilitées de les soutenir et de leur faciliter l’octroi des documents règlementaires.


Claude Hakizimana (Stagiaire)

Ouvrir