Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Ministère en charge de la Santé > Disponibilité des médicaments dans les districts sanitaires

Le ministre de la Santé publique et de la lutte contre le sida, Thaddée Ndikumana fait savoir que la Camebu (Centrale d’achat des médicaments essentiels du Burundi) doit maintenant acheter seulement des médicaments commandés par  les districts sanitaires et par des structures sanitaires privées. Cela pour prévenir certaines ruptures de stocks de certains médicaments qui, des fois, s’observent.santé

Désormais, la Camebu doit acheter les médicaments selon les commandes faites par les structures sanitaires publiques, entre autres, les districts sanitaires mais aussi les centres de santé ainsi que les structures sanitaires privées, explique le ministre Thaddée Ndikumana. Cela vient pour résoudre les lacunes qui s’observent souvent dans les commandes des médicaments utilisés par ces structures sanitaires : «  Certains districts sanitaires se lamentaient  qu’ils pouvaient faire face à la carence de tel ou tel autre médicament parce que celui-ci n’était pas disponible à la Camebu. Nous nous sommes entendus avec les médecins chefs de districts sanitaires qu’ils doivent maintenant faire des commandes de médicaments à temps auprès de la Camebu. Cette dernière doit, à son tour, aller chercher ces médicaments commandés chez les fournisseurs.  Cela veut dire que la Camebu ne peut pas maintenant acheter des médicaments dont ces districts sanitaires n’ont pas besoin. Cela va prévenir la carences de médicaments observée dans les districts sanitaires », a-t-il indiqué.

Prévenir les ruptures de stock

A la question de savoir si ces commandes de médicaments ne peuvent pas traîner s’ils passent par les marchés publics, Dr Ndikumana a répondu que c’est pourquoi il est demandé aux médecins chefs de districts sanitaires de s’organiser pour faire ces commandes à temps pour prévenir les ruptures de stock de certains médicaments. Le ministre en charge de la santé publique a saisi l’occasion pour interpeller les responsables des districts sanitaires de collaborer avec la Camebu afin de rendre disponibles à temps les médicaments essentiels dont la population a besoin.Dr Ndikumana fait un clin d’œil à ces responsables de faire une bonne gestion des médicaments commandés. Car, il se remarque souvent que, certains d’entre eux manifestent un comportement  indigne en faisant l’achat et la vente du médicament qui ne respecte pas les normes reconnues par le ministère en charge de la santé publique. Il leur rappelle que le médicament est fabriqué pour guérir la popupation et non pour la tuer. 

   ROSE MPEKERIMANA

Ouvrir