Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PLANIFICATION FAMILIALE> Sa perception par les femmes chrétiennes du milieu rural

La planification familiale au Burundi insiste sur l’espacement et la limitation des naissances. Dans la plupart des familles chrétiennes du milieu rural, elles sont contre la pratique des méthodes modernes utilisées dans la planification familiale. Cela est due aux enseignements qu’elles acquièrent dans leurs églises. Les femmes chrétiennes intellectuelles quant à elles disent que Dieu leur a donné de l’intelligence pour qu’elles fassent ce qui est bon et juste. infirmière


En matière de promotion de la planification familiale, le gouvernement  burundais focalise son attention sur l’espacement et la limitation des naissances. Nous nous sommes entretenues avec différentes femmes chrétiennes du milieu rural sur leur perception face à la planification familiale. Dévote Nizigama, une femme chrétienne protestante de la province de Mwaro, commune Nyabihanga, a dit que les règles de son église lui interdit d’utiliser les méthodes modernes visant l’espacement et la limitation des naissances car elles sont contre la volonté divine. Selon elle, la mission première de l’Homme sur terre est de se reproduire. «Je ne comprends pas comment les autorités sanitaires nous obligent à utiliser ces méthodes modernes alors qu’elles  nous plongent dans le péché», croit   t- elle. Mme Nibigira, femme chrétienne de l’Eglise catholique, habitant dans la province de  Mwaro  fait savoir que les enfants sont une bénédiction de Dieu et que les femmes et les hommes devraient accepter la volonté de Dieu. «Je vais bien espacer et limiter les naissances en utilisant les méthodes naturelles  mais pas celles qu’on propose aux centres de santé», dit- elle. Elle a continué à expliquer qu’elle est prête à accepter la volonté de Dieu au lieu de vivre dans le péché.Selon Mme Harerimana, femme chrétienne enseignante de la commune Nyabihanga a reconnu que mettre au monde des enfants est la volonté de Dieu. Mais elle a insisté sur le fait que Dieu a doté à l’Homme de l’intelligence pour s’en servir utilement. Malgré la vie difficile que nous menons, nous devrons apprendre à espacer les naissances afin de pouvoir donner le nécessaire à nos enfants et non les faire vivre le calvaire», déclare-t-elle.  

  Eliane Nduwimana(stagiaire)

Ouvrir