Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Bon a savoir > Comportement adopté par un enfant non-reconnu par son père biologique

Depuis la conception, l’enfant a besoin d’entendre et d’écouter la voix de  ses deux parents. Car, les relations entretenues par ceux-ci ont une grande influence sur le développement psycho-affectif de l’enfant. Si le père biologique ne reconnaît pas son enfant pour diverses raisons, au cours de sa croissance, l’enfant a toujours tendance à s’isoler, n’a pas d’estime de soi, …enfant


Dans son entretien avec « Le Renouveau », le coordinateur de la Clinique de l’éducation et de la psychothérapie, Alexis Ndayizigiye, a fait savoir que depuis la conception, l’enfant a besoin d’écouter la voix de ses deux figures parentales. Au cours des trois premiers mois,  l’attention du bébé s’oriente plus chez sa mère quand elle lui donne du lait maternel ou lorsqu’elle le prend dans ses bras. Après cette période, l’enfant commence à aggrandir son champ relationnel. Il commence à fixer son père en idenfiant sa voix et ses gestes. En cas d’absence de son père, l’enfant n’a qu’un seul modèle, sa mère : « Au cours de sa croissance, il sent toujours un déséquilibre en lui parce qu’il n’a pas bénéficié d’affection de deux parents. Dans certains cas, si l’enfant est un garçon, les gens le voient en train de se comporter comme des filles. Car, il n’a vu que le comportement de sa mère depuis la naissance. Par conséquent, il les prend pour modèle et les imite malgré lui. Si l’enfant est une fille, elle peut se comporter comme des garçons. Car, elle est à la recherche du comportement d’un père qu’elle n’a pas vu », indique-t-il.
L’enfant peut aussi développer un sentiment de haine

M. Ndayizigiye a précisé que si le père biologique de l’enfant a lancé des mots grossiers à la femme enceinte en lui disant qu’il n’est pas géniteur de cet enfant, cela a des conséquences très négatives sur le comportement de l’enfant : «Quand l’enfant grandit sans connaître son père,  il est déséquilibré. Il sent toujours qu’il est abandonné malgré la présence de sa mère. Par conséquent, quand il devient adolescent, il demande à sa mère qui est son père, où il est, pourquoi il n’est pas avec eux, etc. Par malheur, si la mère dit rééllement comment ce père lui a dit, l’enfant developpe en lui un sentiment de haine envers cet homme. Des fois, l’enfant arrive même à penser que tous les hommes sont              méchants », précise notre source.Puisque ledit enfant se sent abandonné par son père, il s’isole souvent, il ne veut pas de compagnie. Aussi, il a du mal à s’estimer. Il est convaincu dans ce qu’il fait,  qu’il ne peut pas être accepté par les autres, ajoute notre interlocuteur.A la question de savoir s’il peut parvenir à accepter ou à aimer son père quand il le voit un peu tard à l’âge adulte, M. Ndayishimiye a répondu que c’est rare que l’enfant peut avoir des sentiments d’amour envers l’homme qui ne l’a pas reconnu.  S’il y arrive, c’est pour essayer de chercher l’hônneur d’avoir un père qu’il n’a pas eu depuis sa conception.Pour garder l’équilibre affectif chez l’enfant non reconnu par son père biologique, M. Ndayizigiye suggère que  la mère devrait essayer de donner une belle image de cet homme au moment où l’enfant lui demande qui est son père. Il fait un clin d’œil à certains hommes qui lancent des mots grossiers à leurs femmes en ignorant que même quand il n’est pas encore né, l’enfant entend la voix de son père. Par conséquent, il faut essayer de dire des mots doux à propos de l’enfant depuis sa conception. 

  Rose Mpekerimana

Ouvrir